En ce moment

Les cambriolages montent en puissance depuis l’instauration du couvre-feu, les gendarmes sont-ils complices ?

Depuis l’instauration du couvre-feu, les magasins sont pillés dans les grandes villes. Pourtant seuls les gendarmes roulent pendant les soirées dans les rues. De Ouani à Moroni en passant par Mutsamudu, les magasiniers crient au scandale.

Les vols sont devenus monnaie courante. Comment est-il possible que d’autres personnes puissent dévaliser des conteneurs et s’en aller sans qu’ils soient arrêtés ? En tout cas, un citoyen assis sur les escaliers de sa maison témoigne avoir été contraint de regagner sa chambre par un gendarme sous prétexte qu’il veut travailler sans que le propriétaire de la maison le voit : « Vecu cette nuit.
21h45 MORONI
Moi*: assis sur les escaliers interieurs de ma maison, je parle au téléphone avec ma belle soeur.
Lui (gendarme): dehors, il écoute à la porte à mon insus. d’un coup, j’entends  » rentre à la maison ».
Moi*: mais Mr vous êtes qui je ne vous vois pas, en plus je suis dejà à la maison.
Lui: Mr, je vous demande de rentrer à la maison

Moi: j’insiste que là où je suis, c’est bien à l’intérieur, je suis bien chez moi et non dehors, en plus je ne sais même pas qui vous êtes, vous êtes dans le noir.
Lui: je suis un militaire et je t’ordonne de rentrer dans ta chambre, en plus tu déranges les voisins.
Moi*: mais Mr le militaire, je n’ai pas de voisin, je vis ici dans cette maison ( rez de chaussée et etage) avec ma famille.
Lui: si vous persistez, je vais forcer la porte et vous arrêterez. nous on a un travail ici et nous ne voulons pas que des civiles assistent, voient ce que nous faisons.
Moi: voyant l’évolution de la situation, ne voulant pas risquer 25000fc et une nuit dans une cellule au cachot, calmement je redescends les escaliers, éteindre les lumières pour aller me coucher avant mon heure habituelle.

Maintenant ma question est celle ci: quel est l’objectif du couvre feu? empecher la population de sortir au delà de 20h ou obligez les gens à rester dans leurs maisons ( chambres), lumières éteintes et laisser les forces de l’ordre régenter la population.

*souhaitant rester anonyme par peur des représailles.

Quel pays! « 

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*