Les Cœlacanthes sont-ils fin prêts pour affronter le Malawi?

La sélection masculine A des Comores a été battue avant-hier, dimanche à Marseille, par le Togo, qui a été à la phase finale de la dernière Can au Gabon, sur le score de deux buts à zéro. La sélection du Togo a aligné son équipe type ou presque alors que Amiredine Abdou s’est contenté de mettre à l’épreuve ses réservistes en gardant sur le banc certains de ses pions, dont le gardien de but, Ali Ahamada, l’attaquant Ben El Fardou Mohmaed Nabouhane et le milieu de terrain Fouad Bachirou.
 
Sans doute pour protéger son groupe à la proche de la très importante rencontre contre le Malawi le samedi prochain, 10 juin, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Can 2019.
 
Le gardien de but aligné, Salim Ben Boina, a encaissé deux buts suite à des erreurs défensives. Samedi, le stratège comorien proposera une équipe «professionnelle» face aux Malawites.
 
Le portier de Keyserispor de Turquie, Ali Ahamada, se chargera des cages, le milieu de terrain sera animé par Rafidine Abdullah, un garçon expérimenté de la Ligue 1 française, qui devrait pouvoir compter sur Fouad Bachirou, Youssouf Mchangama et le capitaine de l’équipe, Nadjim Abdou. En attaque, les Comores auront des éléments qui pourront, à tout moment, déstabiliser la défense malawite composée de joueurs locaux.
 
Ben El Fardou et Djamel Bakar prendront le devant du prochain onze rentrant d’Amiredine Abdou. Au total, on peut dire que les Verts nationaux disposent de tous les ingrédients pouvant leur permettre de dégager un jeu qui n’aurait rien à voir avec celui développé contre le Togo.
 
D’ici samedi, les défenseurs Kassim Abdallah, Salim Mdramboini, Youssouf Ben Djaloud et Chaker Alhadhur auront le temps d’être au top de leurs formes. Malgré un penalty raté par le défenseur de Caen sm, Chaker Alhadhur aura le temps de remonter son moral et être à cent pour cent lors du rendez-vous contre le Malawi.
 

Les Comores semblent, par contre, avoir beaucoup à apprendre sur cet exercice du penalty. En effet, après Youssouf Mchangama face à l’Uganda, Ben Fardou l’avait aussi manqué contre le Gabon avant cet échec de Chaker, dimanche.
 
 
Avec son staff garni des Alexis Jourdan, Mathieu Larrouturou, Djamal Mohamed on peut être assuré que le groupe fera appel à toute son énergie pour présenter des gars combatifs et prêts à en découdre avec les Malawites, samedi 10 juin.   

Eliedjouma 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*