Les Comores rompent ses relations avec le Qatar pour satisfaire les wahabites

Dossar

Le gouvernement du colonel Azali Assoumani vient de démontrer qu’il manque de direction et qu’il est aux petits oignons de l’Arabie Saoudite. En effet, à l’instar des Saoudiens, Egyptiens, Yéménites et Emiratis, les Comores viennent d’annoncer par un communiqué de presse du ministre des affaires étrangères, la rupture des relations diplomatiques avec le Qatar. Les autres ont des motifs valables pour rompre, mais les Comores ne sont rien d’autre que des suiveurs. «  Le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale et de la francophonie, chargé des Comoriens de l’extérieur informe que l’Union des Comores a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’État du Qatar » peut-on lire dans ce communiqué signé hier. Ce même document invite donc l’ambassadeur Qatari à Moroni de prendre les dispositions nécessaires. Entendez par là, qu’il doit faire ses valises et se barrer afin de ne pas froisser les Saoudiens. La question est de savoir ce que va advenir des investissements Qatari à Moroni à l’image de l’hôtel Retaj. Après l’Iran, Azali Assoumani se plie encore une fois à la volonté de l’Arabie Saoudite qui n’apporte pourtant rien en dehors des dattes.

3 commentaires sur Les Comores rompent ses relations avec le Qatar pour satisfaire les wahabites

  1. En ce sujet je demeure indécis en ce qui concerne au positionnement de notre gouvernement, tout aussi j’ose à dire que je comprends la réaction de ceux qui blâment le gouvernement de leur choix en cette affaire , mais il me semble qu’on exagère sur les qualificatives de celui-ci , tout simplement parce que il a pris une position partisane au lieu de la neutralité ; notre président est mature en âge comme en expérience quand on lui compare à son homologue Français comme il a souligné pour apaiser un peu les stigmates de son homologue; ainsi qu’j’espère bien pour notre président que la décision qu’il a prise en cette affaire, a été faite avec conscience et surtout avec sagesse; Que Dieu bénisse Les Comores.

  2. Azali est entrain de commettre l’irréparable.
    Les Comores n’ont pas à s’immiscer dans une guerre de géants.

    Les saoudiens sunnites, les Iraniens chiites et leurs propres alliés sont en guerre.
    En effet, les sunnites et les chiites se déclarent une guerre pour la puissance régionale. Par conséquent, les uns et les autres entraînent leurs mendiants dans ce conflit. C’est le cas de l’archipel des Comores représentés par AZALI Assoumani.

    Par ailleurs, azali est contraint par les pretrodollars à renoncer ses relations avec le quatar. Ceci montre la carence diplomatique d’un pays immature.

    Certes, les Comores vivent sous perfusion saoudienne, mais nous ne devrons pas se mêler dans un conflit de leadership.pourquoi, AZALI doit se soumettre aux ordres du prince saoudien ? Quelle honte ! Il s’agit d’un retour à l’esclavage. Azali se constitue un esclave pour bénéficier les dollars du pétrole.

    Ce colonel n’est pas à son coups d’essai. N’oubliez pas que ce petit soldat de rang avait livré le pays à Bob Denard. Celui-ci, s’est réfugié au consulat de France.

    Bref, AZALI est un habitué de trahison. Il aime tellement l’argent au point de vendre les pays à des riches.

  3. Je me demande, de quoi on se mêle?
    En effet, c’est une affaire qui oppose l’Arabie Saoudite avec son petit frère le Qatar bref un contentieux familial qui va être réglé en famille.
    Mon « paradis » est dirigé par des charlatans!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*