Les Comores sont en deuil

djelane

 

Les Comores viennent de perdre un sage, un médiateur familial humble et engagé, un passionné de culture et de l’Histoire.
Moroni a perdu un fundi d’une stature morale, un réformiste et un enseignant passionné pour la transmission du Savoir. Ses cours sur l’islam ont toujours été accentués d’humour, de pédagogique ludique et de tolérance.

Said Mohamed Djelani a été un fundi infatigable de la Parole d’Allah, de l’Islam et de ses principes.
Mes échanges réguliers sur l’Histoire des Comores ont été toujours passionnants. Fundi était aussi un homme de culture et passionné de l’histoire comorienne.

Allah Ayahamouhou incha allah amine.

 

Nakidine Mattoir

.

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*