Les Comores sont susceptibles de sortie de leur pauvreté avec la découverte d’importantes réserves d’hydrocarbures

La ZEE des Comores amputée : la nouvelle donne.

Les Comores sont susceptibles de sortie de leur pauvreté avec la découverte éventuelle d’importantes réserves d’hydrocarbures, pétrole et gaz dans ses eaux territoriales. Les gisements semblent d’importance mondiale et l’exploitation est sur le point de débuter. On parle de réserves supérieures à celles du Qatar. Les firmes transnationales se disputent donc un marché qui s’annonce juteux et plusieurs milliards de dollars ont déjà été injectés sur place. Lords du dernier sommet l’Africa E & P Summit qui rassemble les entreprises actives dans le secteur du pétrole et du gaz en Afrique Alexander Mollinger, Chief Operating Officer de Discover Exploration, a déclaré que la présence probable dans les eaux comoriennes de pétrole (7 milliards de barils) de gaz (10,5 m3) selon l’analyse des données en 2 D de son entreprise. Plusieurs contrats pétroliers ont été signés par les compagnies pétroliers et le gouvernement de l’ Union des Comores. Ils assurent un partage des revenus entre ces firmes étrangères qui exploitent la ressource et l’État comorien. Les Blocs attribués à ces sociétés se trouvent dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) des Comores. Cette ZEE est introduite par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982, dite Convention de Montego Bay. Selon cette convention, la pleine souveraineté d’un État s’étend à une zone de mer adjacente à son territoire terrestre, appelée mer territoriale, ayant une largeur maximale de 12 milles marins. La ligne de base est la limite à partir de laquelle est calculée la limite de la mer territoriale. En deçà de la ligne de base, se trouvent les eaux intérieures. Au-delà apparaissent la mer territoriale, la zone contiguë, la Zone économique exclusive (ZEE) et le plateau continental.

La ZEE ne s’étend pas à plus de 200 milles marins du territoire terrestre de référence (ligne de base). L’État côtier exerce un droit d’exploration et d’exploitation exclusif, à des fins économiques, des ressources vivantes et minérales sur cette zone qui renferme les neuf dixièmes des ressources halieutiques mondiales. Les éventuelles richesses des Comores sont situées justement dans la ZEE. Si les frontières entre les Comores, la Mozambique la Tanzanie et les Seychelles sont établies, ce n’est pas le cas de la frontière entre les Comores et Madagascar en raison du litige territorial de l’ile de Mayotte qui oppose les Comores avec la France. Ce litige territorial réduit la ZEE des Comores qui est la moins importante de tous les pays de l’Océan indien. Il enrichit par contre la ZEE de la France qui possède ainsi, en dépit d’une superficie métropolitaine de 543 945 km2 (47ème rang mondial), une des trois plus grande ZEE du monde avec les États-Unis et le Royaume-Uni : 11 millions de km2, soit plus de 40 fois celle de la France continentale. La « frontière maritime » imposée unilatéralement par la France entre Mayotte et les reste des îles des Comores se trouve dans les eaux intérieures de l’île d’Anjouan. Ainsi, la découverte éventuelle de ces importantes réserves d’hydrocarbures et de pétrole dans nos eaux territoriales risque de changer la donne dans le conflit territorial qui oppose les Comores et la France.

Comores droit

9 commentaires sur Les Comores sont susceptibles de sortie de leur pauvreté avec la découverte d’importantes réserves d’hydrocarbures

  1. Grace a Sambi on a decouvert le petrole,mais on voit deja les magouielle d’Azali et son entourage qui sont entreinent de s’organiser pour mieux trompe le peuple avec l’argent du peuple.il nous faut un dirigeant digne de confiance et qui croit en Dieu.Que Dieu protege les comores

  2. On ne peut que souhaiter du bonheur pour un peupharle qui a tant souffert .
    ON a annoncé ce pétrole depuis 2011 et les expert avait projeter que c’est cet année 2018 que
    les Comorienne pouvait bénéficier de ce riche , nous sommes en 2018 rien n’ a être fait .
    les raisons sont multiples mais le principale obstacles c’est les autorités Comoriens puisque chacun ne voit que le bout de nez et bloquez ce dossier pour et des malversations qui se sont suivi , des passes tables et des bahachises et commissions qui imposes au explorateurs . Comme la Corruption est ancrer profondément dans
    veines des certains , ilsne peuvent pas s’ empêcher de bloquer le dossier , de tuber les adversaire voire de mettre des anciens président en résidence surveillée . et ainsi de suite , il est tant de penser à ce pays .
    Mais soyez sure et certains que les Mahorais sont humble et garde leur fierté , donc , ils ne prendront jamais ile kwassa pour venir squatter des terrains qui ne les appartient pas .
    Bon ramadan à tous

  3. Mr Ahmed Omar, pourquoi vous ne citez comme exemple les pays comme le Quatar ou l’Arabie Saoudite qui ont su bien gérer leurs ressources et qui sont devenus des puissances économiques mondiale ? Pourquoi souhaiteriez vous que les Comores soient comme le Gabon ou le Nigeria ? Certes, nous sommes dirigé aujourd’hui par une bande de corrompus mais sachez, Mr Ahmed Omar, que ces gens la ne sont pas éternels. Une jeunesse émergente et intégre prendra la relève dans si peu de temps la relève

  4. Dans combien de temps M. le journaliste les Comores vont sortir de la pauvreté ! A vous entendre, on dirait demain. Ce que veut M. Azali les royalties du pétrole qui ne cesse de répéter qu’il ne croit pas trop à la présence du pétrole comorien. C’est un type dangereux !

    • Ahmed Omar j’aime pas Azali non plus mais toi on dirait que sa te plaise pas que les Comores sort da la pauvreté ? De toute façon c’est Allah qui donne et reprend à Celui qui veu donc calme tes ardeurs car si dieu veu il sortira les Comores dans la pauvreté , et je peux vous dire que en général les Comoriens n’est pas pauvre car tout le monde possède un terrain et une maison , mais ils manquent des vrais hommes amoureux de leurs pays c’est surtout la richesse qui nous manque monsieur Said Omar ,donc garde ta colonie et je te souhaite bon vent.

  5. c’est vous qui le dites. Les pauvres ne vont avoir que des miettes. Tous les élus, ministres et hautes personnalités vont se mettre pleins les poches. N’oubliez pas qu’il a du pétrole au Gabon, en Côte d’ivoire, au Nigéria qu’est ce qui se passe. Une classe dirigeante qui se partage le gros magot et une population encore au moyen âge

    • Nous ne souhaitons pas être à la Gabonnaise SVP Mr Ahmed OMAR, qu’Allah nous amène vers le développement par le souciance extrême dont avait Sambi pour les Comores, au lieu de lui remercier lui, qui est le promoteur de la découverte d’hydrocarbures aux Comores, alors, le remerciement c’est l’assignation à résidence, certes, le châtiment d’Allah sera sévère pour les ingrats gouvernants Comoriens…

  6. tous ce que j’espère c’est que ce pétrole apporte de la prospérité au comores et non la geurre comme ailleurs en afrique genre Angolas, soudan etc etc etc. Mayotte pourra peut être enfin respirer avec tous ces clandos. mais je doute fort étant donné l’esprit corrompu des élus comorien. les forages vont commencer apparement en 2022 et azali sait très bien qu’en 2022 c’est les anjouanais qui sera au pouvoir c’est pour celà qu’il veut supprimer la tournante. les grands comoriens des vautours

    • Pourquoi tu t’amuses à insulté ? Les grands Comoriens des vautours, pourquoi vous êtes jaloux des Comoriens ? Tu préfères la France reste français durant toute ta vie laisse les comoriens tranquille . On est tous des Comoriens arrête vos idées de division on est Comoriens c’est tout pas de mgazidja, mohelien, Anjouanais, ou mahorais on est tous Comoriens basta.

Répondre à Baima Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*