Les Comores viennent de perdre l’un de ses meilleurs serviteurs, Soeur Colette est morte

comores-droitLes Comores viennent de perdre l’un de ses meilleurs serviteurs qui a soigné des générations de comoriens dans son dispensaire de la mission catholique de Moroni : Sœur Colette vient de nous quitter après avoir quitté « définitivement » les Comores le 21 octobre 2009 à l’âge de 86 ans. Elle a été inhumée en France le 03 mars dernier. En 2009, cette religieuse française qui avait vécu plus de 40 ans aux Comores, n’avait plus, la force physique et morale, pour continuer sa mission et la congrégation Saint Thomas de Villeneuve (France), dont elle relève, avait décidé de la rapatrier. C’était le motif officiel de son départ définitif des Comores.
Arrivée aux Comores en 1965, sœur collette a commencé par enseigner à l’école de la mission catholique fréquentée à l’époque par beaucoup de comoriens dont des personnalités politiques. A l’indépendance des Comores en 1975, alors que plusieurs français furent rapatriés, elle décida de rester au pays et devient par la suite la dame à tout faire de la mission catholique. Respectueuse des us et coutumes du pays, ce petit bout de femme enseigna, soigna, forma plusieurs milliers de comoriens sans distinction d’origines ou de religions tout en continuant de pratiquer librement sa religion sans prosélytisme à l’église catholique de Moroni. Elle enseigna le français, la broderie, la cuisine et elle est restée humble, dévouée aux services des plus vulnérables. Le modeste dispensaire de « Monpera » comme on continue de l’appeler qui dispensa des soins de santé de base en faveur des malnutris et autres personnes vulnérables dans un esprit philanthropique, s’est développé progressivement jusqu’à avoir les statuts officiels de Centre et Postes de santé qui porte le nom de sœur Colette.

A son départ en 2009, les comoriens lui ont rendu hommage et en guise de reconnaissance, le Chef l’Etat de l’époque, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, l’avait élevée au rang d’Officier de l’Ordre du Croissant Vert des Comores au cours d’une cérémonie organisée le 20 octobre 2009 au Palais présidentiel de Beit-Salam.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Sœur Collette est partie, mais son œuvre continue à Moroni avec Caritas Comores qui ne ménage pas ses efforts pour continuer à soigner la population. Créée en 1979, Caritas Comores est une association sans but lucratif qui s’étend sur trois paroisses : la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus à Moroni, siège de la Caritas Comores et résidence de l’Evêque, la paroisse d’Anjouan et Notre Dame de Fatima à Mamudzu. Caritas Comores participe aux Comores à l’amélioration de l’état de santé de la population par l’organisation de services de santé destinés principalement aux indigents, aux brûlés et aux enfants et adultes malnutris. Caritas Comores pilote également, des centres d’autopromotion en faveur des femmes et filles.

Paix à son âme

ComoresDroit

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*