Les comoriens bloqués au Yémen en route vers l’Arabie Saoudite

 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

mde

EVACUATION. Au niveau du séjour et des conditions de vie de ces ressortissants comoriens à Riadh, le ministre El-Anrif Said Hassane a déclaré que le sujet était discuté en conseil de ministres mercredi et que le ministère des Finances fait «le nécessaire pour que tout se passe comme prévu et que nos compatriotes puissent nous revenir le plus tôt possible».

Deux mois après le début de la crise au Yémen, les ressortissants comoriens dans ce pays (des étudiants pour la plupart) ont, depuis hier ,entamé un voyage par voie terrestre pour rejoindre l’Arabie Saoudite. Soixante étudiants et onze commerçants, en transit à Sanaa ont, en effet, embarqué dans trois bus différents pour un voyage de 7 à 8 heures de route, selon le ministre des Relations extérieures El-Anrif Said Hassane. Cette évacuation intervient après des négociations menées entre les Comores, l’Arabie Saoudite et le Qatar, notamment «après que les mesures de sécurité nécessaires soient toutes prises pour protéger nos concitoyens», a expliqué le chef de la diplomatie comorienne au cours d’une rencontre avec la presse, hier en fin de matinée. Selon le ministre, les autorités yéménites et les rebelles «ont été avertis, mais nous savons tous que le risque zéro n’existe pas, alors prions pour nos frères et sœurs».

El-Anrif Said Hassane a fait savoir qu’il était en contact permanent avec ces ressortissants comoriens, surtout les commerçants, avant leur départ vers la frontière saoudienne. On a appris que deux agents de l’ambassade attendaient hier le convoi. Selon toujours le ministre des Relations extérieures, l’Arabie Saoudite a accepté de leur délivrer des visas de deux semaines, mais «c’est au gouvernement comorien d’assurer leur séjour et le rapatriement des étudiants ; nous partons du principe que les commerçants auront de quoi à payer leurs frais de retour», dit-il. Avant d’ajouter que cela ne revient pas à dire que le sort de ces commerçants comoriens «ne nous intéresse guère».

Au niveau du séjour et des conditions de vie de ces Comoriens, El-Anrif Said Hassane a déclaré que le sujet était discuté en conseil de ministres et que le ministère des Finances fait «le nécessaire pour que tout se passe comme prévu et que nos compatriotes puissent nous revenir le plus tôt possible». C’est la compagnie aérienne Yemenia qui a livré les trois bus à deux conditions : «ils nous ont dit qu’ils ne devraient en aucun cas être pris pour responsables de ce qui pourrait se passer au cours du voyage et ensuite ils nous ont fait savoir qu’ils ne seraient pas responsables du séjour et du rapatriement de ces voyageurs une fois arrivée à la frontière saoudienne», a aussi fait savoir le ministre.

Ce dernier a ajouté que, même si cette compagnie aérienne était disposée à assurer un rapatriement par les airs «il n’y a aucun vol possible pour des raisons de sécurité». Selon lui, «désormais tout est question de temps, aussi bien au niveau de la sécurité de ces passagers que de leur séjours en Arabie Saoudite et éventuellement leur rapatriement, mais sachez que le gouvernement travaille activement pour la sécurisation de ces personnes».

Abdallah Mzembaba

Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*