Les conditions d’acceptation des bonnes actions 2/3

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Lien pour télécharger le dossier complet :

Remarque n°1: Les textes précédents ainsi que le consensus des savants montrent que les oeuvres des mécréants et des associateurs ne leur permettront pas d’obtenir une quelconque récompense dans l’au-delà mais il est possible que Allah rétribue certains d’entre eux dans l’ici-bas pour les bonnes actions qu’ils auraient fait.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah n’est pas injuste envers le croyant concernant sa bonne action. Il lui donne par celle-ci dans la vie d’ici bas et il le récompense pour elle dans l’au-delà. Par contre en ce qui concerne le mécréant, il est nourrit dans la vie d’ici bas pour la bonne action qu’il a fait pour Allah et ainsi le jour du jugement il n’aura plus de bonne action par laquelle il sera récompensé ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2808)

Remarque n°2: À la lecture de ces textes nous comprenons qu’il est indispensable que le musulman s’instruise et connaisse en détail les choses qui pourraient annuler son islam et donc toutes ses oeuvres comme: l’association, le fait d’insulter ou de se moquer d’Allah ou de sa religion, la sorcellerie…

Il est rapporté du compagnon Houdheyfa Ibn Al Yaman qu’il a dit: « Les gens interrogeaient le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) sur le bien mais moi je l’interrogeait sur le mal de peur qu’il ne me rattrape ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7084 et Mouslim dans son Sahih n°1847)

Il y a un poème arabe qui dit:

J’ai connu le mal mais pas pour lui même, afin de m’en protéger
Celui qui ne sait pas différencier le mal du bien finit par tomber dedans

D’autant plus que certaines des choses qui peuvent annuler l’islam peuvent parfois être subtiles et prendre différentes formes.

D’après Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’usure comporte entre 73 et 79 portes et l’association également ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1852)

Remarque n°3: Il y a un verset du Coran qui a été mal compris par certains et sur lequel ils se basent pour affirmer que les bonnes actions des Gens du Livre, qui sont les juifs et les chrétiens, sont valables et qu’ils seront récompensés pour elles.

Il s’agit du verset n°62 de la sourate Baqara dans lequel Allah a dit: « Certes ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les chrétiens, les sabéens (*), celui qui croit en Allah et au jour dernier et accomplit les bonnes oeuvres seront récompensés auprès de leur Seigneur et ils n’auront pas de crainte et ne seront pas tristes ».

(*) Cheikh Abder Rahman Sa’di (mort en 1376) a dit dans son Tefsir p 54: « L’avis juste est que les sabéens font partie des groupes chrétiens ».

Le fait d’argumenter par ce verset n’est pas correcte pour deux raisons:

– La première est que ce verset concerne les Gens du Livre avant la prophétie du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) car le verset a été révélé pour les Gens du Livre que Salman Al Farisi (qu’Allah l’agrée) a rencontré avant la début de la révélation.

D’après Salman Al Farisi (qu’Allah l’agrée), j’ai interrogé le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) concernant les gens de religion avec qui j’étais et je lui ai mentionné leurs prières et leurs adorations alors a été révélé: « Certes ceux qui ont cru, ceux qui ce sont judaïsés, les chrétiens…» [Sourate Baqara n°2 verset 62].
(Rapporté par Ibn Abi Hatim et authentifié par Ibn Hajar dans Al Oujab Fi Bayan Al Asbab p 91)

– La seconde est que les textes montrent clairement qu’après l’envoi de notre Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui), les actes des Gens du Livre ne seront valable qu’à la condition qu’ils rentrent dans l’islam et suivent le dernier des prophètes (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui).
Il est rapporté de Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) avec une chaîne de transmission authentique qu’il a dit sur le verset précédent: « Allah a révélé après cela le verset: – Et quiconque désire une autre religion que l’islam, ceci ne sera pas accepté de lui et il sera dans l’au-delà parmi les perdants – [Sourate Al Imran n°3 verset 85].
(Rapporté par Ibn Jarir dans son Tefsir vol 2 p 45)

Et il est authentifié du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) qu’il a dit: « Je jure par celui qui détient l’âme de Mouhammad dans sa main, aucun juif ou chrétien de cette communauté n’entend parler de moi puis meurt sans croire en ce avec quoi j’ai été envoyé sans qu’il ne fasse partie des gens du feu ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°153 d’après Abou Houreira)


II – La seconde condition: la sincérité envers Allah

Cette seconde condition concerne l’acte en lui même tandis que la condition précédente concernait la personne qui fait l’acte.
Il s’agit du fait qu’il faut que l’acte soit fait pour Allah uniquement et qu’on ne cherche pas par cet acte ni ostentation ni à obtenir quoi que ce soit de la vie d’ici-bas.

Les textes à ce sujet sont très nombreux, parmi eux:

Allah a dit dans la sourate Al Bayyina n°98 verset 5:
« Il ne leur a été ordonné que d’adorer Allah en lui vouant un culte sincère, d’accomplir la prière et de s’acquitter de la zakat; Et voilà la religion de droiture ».

Allah a dit dans la sourate Zoumar n°39 versets 2 et 3:
« Nous t’avons fait descendre le livre en toute vérité. Adore donc Allah en lui vouant un culte sincère. N’est-ce pas à Allah qu’appartient la religion sincère ».

– D’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Les actions ne valent que par leurs intentions et chacun n’aura que ce qu’il a eu comme intention. Celui qui a accompli la hijra (*) vers Allah et son Prophète alors sa hijra est vers Allah et son Prophète. Et celui dont la hijra est pour obtenir quelque chose de la vie d’ici-bas ou pour se marier avec une femme alors sa hijra est vers ce pour quoi il l’a faite ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1 et Mouslim dans son Sahih n°1907)

(*) Il s’agit du fait de quitter une terre de mécréance pour vivre sur une terre d’islam.

– D’après Said Ibn Abi Fadala (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Allah va rassembler les premiers et les derniers pour un jour sur lequel il n’y a aucun doute, un crieur va appeler en disant: Celui qui a pratiqué de l’association dans un acte qu’il a fait qu’il aille chercher sa récompense auprès de celui qu’il a associé car certes Allah est le plus riche qui se passe de tout associé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3154 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

– D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), un homme s’est rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et a dit: Vois-tu un homme qui a combattu en recherchant la récompense et à être mentionné, qu’obtient-il? Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’a rien ». L’homme a posé la question 3 fois et à chaque fois le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui répondait: « Il n’a rien » puis il a dit: « Certes Allah n’accepte comme acte que ce qui est uniquement pour lui et par lequel on recherche son visage ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°52)

– D’après Mahmoud Ibn Labid (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes ce dont j’ai le plus peur pour vous est la petite association ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Qu’est ce que la petite association?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’ostentation. Le jour du jugement, lorsque Allah va récompenser les gens, il va dire à ceux qui ont fait cela: Partez vers ceux dont vous avez recherché le regard dans la vie d’ici-bas et voyez si vous trouvez une récompense auprès d’eux! ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°951)

– D’après Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Annonce à cette communauté la bonne nouvelle de la domination, de la religion, de l’élévation, du secours et de l’établissement sur la terre. Quiconque d’entre eux fait un acte de l’au-delà pour la vie d’ici bas n’aura aucune part dans l’au-delà ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2825)

Remarque: Il est important de préciser que arriver à ce que l’ensemble des bonnes actions d’une personne soient pour Allah seul est une chose difficile et qu’il ne faut surtout pas se sentir à l’abri de l’ostentation.

Sahl Ibn Abdillah (mort en 283) a dit: « Il n’y a rien de plus difficile pour le nafs que la sincérité car il n’y a absolument aucune part ».
(Jami’ Al Ouloum Wal Hikam p 42)

Yousouf ibn Al Husayn Al Razi (mort en 304) a dit: « La chose la plus noble dans l’ici-bas est la sincérité. Je ne cesse de faire des efforts pour faire partir l’ostentation de mon coeur mais c’est comme si ensuite elle y repoussait avec une autre couleur ».
(Jami’ Al Ouloum Wal Hikam p 43)

Sofiane Thawri (mort en 126) a dit: « Je n’ai pas arrangé une chose qui a été plus difficile pour moi que mon intention ».
(Jami’ Al Ouloum Wal Hikam p 34)

Oubda Ibn Abi Loubaba (mort en 127) a dit: « Les gens les plus proches de l’ostentation sont ceux qui s’en croient le plus en sécurité ».
(Siyar A’lam Noubala 5/230)

Lien pour télécharger le dossier complet :

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*