Les conséquences d’une telle vente sont inestimables

Les affaires illicites dans l’archipel des Comores ne datent de la commercialisation de la citoyenneté comorienne. Revenons dans les années de Denard où les Comores faisaient de la contrebande, de la mafia, de la vente des armes. Tout cela se réalisait sous les yeux des instances Internationales. Pire encore, ces échanges illégaux se faisaient avec un pays sous embargo International.

Par ailleurs, l’État comorien frappé par la misère, la corruption, la violence, les viols, le détournement des biens collectifs et l’absence d’un État fiable fait les affaires des hommes et femmes voyous.

Au regard de la morale et les conséquences diplomatiques qui en découleront, la vente des passeports comoriens font le bonheur de sambi et son allié azali voire même les organisations criminelles.

Il est temps de mesurer l’impact diplomatique et criminels de ces passeports.

En effet, que ce soit dans le diplomatique ou économique ces passeports sont vos bêtes noires. Ils provoqueront des ruptures diplomatiques et économiques avec les pays auxquels ces derniers seront utilisés à des fins criminelles.

Car, vendre la citoyenneté d’un pays est un acte immoral et répréhensible par la justice. Dans un monde où le crime organisé est devenu une monnaie courante, la citoyenneté d’un État est une aubaine pour les crimels.

Il faut penser aussi à vos frères et sœurs qui disposent des titres de séjour dans certains pays étrangers. Un jour ils auront la boule au ventre, puisque ces pays vont prendre des mesures pour se mettre à l’abri d’un éventuel acte crimel. C’est ainsi des probables contrôles vont se multiplier.

Il faut insister que la misère, la souffrance, le désespoir ne doivent pas être une source de tout et n’importe quoi. D’ailleurs,  »les années dures n’ont jamais découragé l’homme de son énergie ». Le peuple comorien qui risque de payer cher pour ces passeports, est pour rien. D’autant plus que ce sont les hommes politiques qui ont effectué ces échanges criminels, à commencer par sambi et le gouvernement du colonel azali qui est sur le point d’achever le job.

Il est temps que le peuple se révolte avant que cela soit trop tard. Car, la diaspora source de vos revenus paieront cher. En effet, les séjours délivrés par certains pays vont être rigoureusement contrôlés par les autorités de ces derniers.

Le peuple est donc entrain de payer les conneries de deux hommes:il s’agit de sambi avec ses 360 millions d’euros dus à la citoyenneté comorienne.

Mais aussi les membres du gouvernement actuel conduit par azali assoumani. Ces deux hommes sont les ennemis mortels de l’État comorien.

Il est vrai qu’un État prenne un virage d’envoi de développement tout en ayant de sécurité juridique, économique, éducative, sanitaire et enfin diplomatique catastrophique. Azali et sambi sont les deux responsables des actes inqualifiables auxquels se produisent sur le territoire Comorien. Cette dernière décennie marquera l’histoire de ces deux hommes. Vos familles ( enfants, femmes, cousins, cousines) se soignent correctement, mangent bien, sont en sécurité alors que nos familles ne cessent de se noyer dans les eaux Mahorais, Libyens, Egyptiens, Grecques afin de fuir la gabegie politique du colonel azali et son allié de circonstance.

Imani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*