Les députés de l’opposition se disent prêts à mourir avant qu’il ait référendum

Le ton monte d’un cran depuis l’arrivée de l’ancien président Sambi. Si le gouvernement se frotte les mains en lançant toutes les interdictions possibles même pas des personnes qui usurpent des prérogatives à l’image du procureur de la République qui s’est constitué juge pour signer un ordre d’empêchement contre l’ancien rais, les opposants au régime semblent eux aussi revigorés par la présence de leur leader.

C’est du moins ce qui ressort d’une conférence de presse organisé aujourd’hui au palais du peuple par des députés à la tête desquels l’on retrouve le député Tocha Djohar. Ce dernier affirme haut et fort qu’en « l’absence de la cour constitutionnelle, il ne peut y avoir de référendum. Nous sommes prêts à y laisser nos vies pour ça. Trop c’est trop parce que la dictature a atteint sa quintessence ». Notons effectivement que depuis quelques semaines, les opposants semblent prendre du poil de la bête malgré les nombreuses descentes de la milice de Kiki.

2 commentaires sur Les députés de l’opposition se disent prêts à mourir avant qu’il ait référendum

  1. J’ai confiance a celui qui a sortie l’idée de construire notre pays même si il a du mal a joindre les 2 bout quand a vous vous avez soif du pouvoir pour remplir les poches

    • SUR l enquette on a une maison la maison a eu de vole azali ou la justice doit demander à celui qui avait la clé celui qui avait la clé c est IKILOU l enquette doit aller sur IKILOU avant tout le monde

Répondre à Ibra Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*