Les dirigeants ont décidé de sacrifier leurs propres enfants d’IMDAD et TIBYAN

​Lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel Al Amal le mois d’août passé, on a vu à l’ORTC président de la République interrogé sur le sort de ses enfants sacrifiés par Ikililou et foutus dehors par les nouveaux dirigeants, c’est-à-dire la question de l’Iran. Au lieu de répondre à la question, il s’est énervé, en disant que « ntsoudjibu (je ne réponds pas…)». A sa manière orgueilleuse et insolente, le Chef de l’Etat s’est ridiculisé devant la presse. 
Ce n’est pas un problème jusque là, mais la question que je me pose, les dirigeants sont-ils  tombés en faillites d’idées ou ils veulent que je leur dévoile le plan T (plan terreur) puisqu’ils n’ont ni plan V (volonté), ni plan S (sauvetage) pour leurs propres enfants. 

A l’heure où nous mettons en ligne cette information, le Directeur de cabinet de Salami discute avec TIBYAN, après le manque de volonté des autorités à tous les niveaux, le Directeur de cabinet va tenter à son tour. 

Dans tout ça, et après déménagement de l’école (tous les ordinateurs sont envoyés à Madagascar), le Président de l’Université, le tout puissant Zakaria, se prépare d’aller récupérer les tables bancs, parait-il pour les ramener à l’Université. « C’est un criminel, et ce n’est pas à sa première tentative de  vouloir tuer TIBYAN» indique Moussa, un sage de Ouani.

Force est de savoir que une grande majorité de la population hausse le ton en disant que «nous validons le coté criminel d’Azali. Après avoir placé tous ses magouilleurs dans les directions générales de l’Etat, pour piller les biens publics comme la dernière fois, que sa femme avait volé plus de 22 milliards du riz ordinaire, aujourd’hui est revenu sacrifier nos enfants» Ma Fatima M’hadjou pointe de doigt.

Pour le plan S, ses enfants seront accueillis à la même école qui se base à Tananarive pour continuer leurs études. Et si l’empereur Azali vient bloquer ces enfants encore, puisqu’il a décidé de renvoyer des milliers par des méthodes criminels… 

Les parents et nous, allons passer au plan T que je ne dévoile pas. Et Salami dans tout ça, il fait quoi au juste ?  « je jugerai au nom de Tout Puissant que si c’était Anissi Chamsidine, et puisqu’il s’agit d’un chapitre éducatif, quelque soit la chaleur, mais il allait climatiser pour l’intérêt de l’éducation. Mais le petit Salami que je l’ai lu d’ailleurs à la presse, dans une interview avec Karibu, il s’est déshabillé sans le vouloir, cancre qu’il soit»

En fin de compte, Hassane Hamadi et Mohamed Fazul sont de raté et des atypiques dirigeants, on entend rien, on espère rien et ne verra rien, ils ne font qu’installer leur usine de gourmandise, en confiant l’intérim des enfants haram à ce titre et à décider un salaire de 1 500 000fc à la reine de Boingoma. « Dégagez espèce de criminels» revient conclure Moussa

Assoumani M’lanawandrou

  

1 commentaire sur Les dirigeants ont décidé de sacrifier leurs propres enfants d’IMDAD et TIBYAN

  1. Je suis sunnite et très tolérant et contre tout forme de fondamentaliste dans le monde et surtout dans les Comores.
    Je ne suis pas d´accord avec le frere Youssouf. Le coran est clair, « la Ikrah fi ddin= dans la religion, il n´y apas de contrainte » ou encore « lakum dinukum wal yadin= à vous votre religion et à moi la mienne ». Etant universitaire, il faut accepter la confrontation. Mais si l´autre vient pour convertir un peuple qui est déjà musulman et tolérant, vaut mieux arreter très tôt avant que le peuple s´entredechire.
    Je connais l´histoire d´une communauté sunnite en Iran qui voulait construire une mosquée qui devait porter le nom de ABu Bakr et qu´on a refusé. Lá personne en parle. L´Iran il a là ses valeiurs et étant indépendant, on ne peut pas le reprocher. Même chose aujourd´hui pour les Comores, si l´Union des Comores, si elle refuse tout les valeurs iraniens, elle a le droit de défendre ses valeurs.
    Pour les chiites et les sunnites des Comores, je dirais, nous avons legué l´archipel de nos ancêtres, et nous dirons, que chacun garde sa religions et vivons en paix pour le bien de cet joli archipel.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*