Les élèves improvisent un marché aux produits agricoles devant le lycée de Moroni

Idée ingénieuse diront certains pour masquer la détresse des enfants Comoriens a qui le gouvernement et les enseignants promettent un avenir des plus sombres. Comment peut-on accepter que des élèves fassent deux trimestres sans connaitre leurs notes parce que tout simplement des poids lourds à savoir les profs et les gouvernants échangent des tirs croisés. Les élèves du public ont jeté leurs cahiers pour improviser un marché devant le lycée de Moroni.

Quel échec retentissant pour les responsables politiques et éducatifs ? Ce spectacle désolant se déroule sous les yeux de tout le monde sans qu’aucune personne ne daigne appeler à la révolte. Les profs ne regardent que leurs intérêts et le régime ne jure que par le référendum susceptible de l’éterniser au pouvoir. Les élèves vendent bananes, manioc, tarot et tout ce qui va avec à l’entrée du lycée. Il ne manquerait que des 4×4 appartenant à des ministres, accostent pour faire le bazar.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*