« Les expulsés doivent être accompagnés financièrement mais les délinquants ne pourront pas rentrer aux Comores »

Vidéo: Le ministre des affaires  étrangères, Souef Mohamed El-Amine a été reçu ce jeudi 19 avril par son homologue au Quai d’Orsay, Jean-Yves Le Drian. Plusieurs thèmes ont été abordés lors de cette rencontre. Dans un entretien accordé à Comores infos, Souef Mohamed El-Amine s’est exprimé sur les propositions faites à son homologue. « Les expulsés de Mayotte doivent être accompagnés financièrement et concernant les enfants sans parents la France doit assumer sa responsabilité… », a précisé le ministre des affaires étrangères. Regardez la vidéo de cet entretien ci dessous:

 

9 commentaires sur « Les expulsés doivent être accompagnés financièrement mais les délinquants ne pourront pas rentrer aux Comores »

  1. Cette problématique causée par Azali et son Gouvernement de refuser ses propres ressortissant était bien programmée et ficelée par AZALI, avant meme que la crise Mahoraise soit éclatée . Aprés les assisses d’ AZALI , il fallait trouver un moyen d’ adherer tous les Comoriens, toutes tendances confondus pour instaurer sa monarchie , sachant que les Comoriens peuvent etre berner facilement de part leurs Hypocrisies et leurs jalousies envers le choix des Mahorais , la stratégie de AZALI a marché en refusant ses propres ressortissant refoulés de Mayotte .
    Ainsi ,il a voulu imposer à Macron de le soutenir et l’ accompagner pour installer son regime dictatoriale , ce que la France a refusé .
    Alors qu’il a activé son plan B en prenant ses ressortissant comme de la bétail et en imposant à la France 650€ par tete de chaque refoulés. Les Comores ne font pas parti de l’ union Européenne pour qu’on applique la loi Européenne de reconduite en donnant 400€ à chaque migrant Romains pour qu’il puisse s’ installer chez eux et de plus AZALI rajoute 150€ de plus sur les 400€ pour un avoir le montant de 650€ ,sachant la France ne donnera meme pas 1 centimes d’euros, puisque que ces refoulés accosteront à Anjouan , c’ est le Gouvernement meme qu’il les pousseront à retourner vers Mayotte .
    AZALI croit que finalement la France reviendra au plan A pour le soutenir sur sa monarchie Absolu .

  2. A Monsieur son excellence le chef de la diplomatie comorienne , peut être je n’ai pas compris votre intervention de la semaine dernière sur la question des refoulés de Mayotte , votre gouvernement a refusé d’accueillir des refoulés de Mayotte soit disant que ces sont des comoriens qu’ils sont chez eux, tout le monde a salué la décision du gouvernement comorien , le jeudi 19 / 04/18 vous êtes convoqué à paris à ce sujet , nous avons vu sur les réseaux sociaux que les expulsés seront accompagné financièrement , ma question est simple son excellence le chef de la diplomatie comorienne , comment ça fait-il qu’hier vous avez refusé d’accueillir des comoriens chassés de chez eux( Mayotte) et aujourd’hui vous les acceptez avec un aide financière ? est ce qu’aujourd’hui ils ne sont pas comoriens et qu’ils sont chez eux parce que la France vous donne de l’argent ? depuis longtemps nous avons entendu que Mayotte n’est pas reconnu française à l’ONU , nous avons 42 ans depuis l’Independence des Comores , la question de Mayotte est toujours au sujet à l’ONU depuis 42ans , en 2011 Mayotte est déclaré le 101éme département Français ,quelle est la résolution ,ou solution et proposition de l’ONU à ce question ? est ce que la France n’pas d’autres étrangers à chasser à Mayotte que des comoriens ? les autres ressortissants comme les zaïrois , malgaches et haïtiens sont-t-ils des Mahorais ? allez-vous toujours maintenir la position des refoulés de Mayotte ? quel est votre proposition à la France pour sauver le peuple comorien de n’est finir la vie sur les eaux de Mayotte ? Merci

  3. Actuellement, et même si l’on a parlé d’un retour de quelques ressortissants comoriens vers Ndzuwani avant-hier, le gouvernement comorien refuse d’accepter sur le sol de l’Union ses propres ressortissants, y compris ceux qui ont fait le choix de retourner volontairement chez-eux. Je pense que le gouvernement comorien est le seul au monde à oser faire ça.
    Souef demande à la France d’aider financièrement au retour de ses ressortissants, sans préciser si cette aide sera personnalisée, ou plus probable qu’elle ira directement dans les poches de quelques uns…
    Dans les deux cas, ce gouvernement avoue soit son incapacité à aider au développement de Ndzuwani (normal avec ces millions détournés…), soit une volonté délibérée d’oublié leur « frères » anjouannais.
    Dans le premier cas, pourquoi s’obstiner à vouloir récupérer Mayotte si c’est pour l’entrainer dans la misère terrible qui frappe en particulier Ndzuwani. La très grande majorité des anjouannais présents à Mayotte n’ont aucune envie que Maoré revienne à l’Union. Fini la possibilité de devenir Français pour leurs enfants, fini l’éducation des plus pauvres, fini les soins gratuits ou presque… Souef pousse le bouchon jusqu’à demander que la France paie le taxi jusqu’à leur domicile. A tiens, ils ont un domicile à Ndzuwani ? Quel détail vicieux pour ce gouvernement et les autres qui détournent des milliards de francs depuis 42 ans.

    Dans le deuxième cas, le gouvernement de l’Union, et l’ensemble des « revendicateurs » font preuve d’un cynisme redoutable.
    Les comoriens sont chez-eux à Mayotte ? Très bien, mais il s’y rendent en prenant des risques considérables. Surement pour y faire du tourisme !? En France, si on se fait prendre en mer sans le matériel de sécurité adéquate, on risque de fortes amendes. Rien, absolument rien n’est fait à Anjouan pour juguler cette usine à misère, pour arrêter ces trafiquants d’êtres humains, pour empêcher le peuple anjouannais d’aller mourir en pleine mer ou pire, à quelques encablures de la côte de Mayotte. Le gouvernement s’en arrange politiquement et est pleinement complice de ce massacre, puisqu’il le sait et ne fait rien. Il faut dire qu’en ce moment surtout, la police est surchargée de travail puisqu’il faut surtout s’occuper d’arrêter les opposants politiques. Pas le temps de s’occuper de la misère humaine !!

  4. monsieur le ministre si tu acceptes ces condtions avec de l’argent d’accompagnement ,ça veut dire que tt les babars que tu disais c’est juste pour vous faire de la pub car mayotte est comorienne je comprens rien aller sauver nos compatriotes car on peut pas faire un omlette sans cassé des oeufs

  5. Voilà des propos irefléchis venant d’un soit disant intellectuel Comorien nommé ministre des affaires étrangeres ;
    Des profiteurs ,charognards. Parfois des médecins disent ne pas comprendre ces patients Comoriens , car meme s’ ils ne voient aucune maladie , le patient est prét à dire au médecin de lui opérer la main ou couper le pieds pour qu’ il ait un certificat d’ invalidité et profiter des prestations à Mayotte et ne pas rentrer au Comoriens.
    Certains mamans Comoriens prient au grand Dieu pour qu’ils accouchent des enfants poly-handicapés dans le seul but d’ avoir des certificat et d’ allocations d’ enfant handicapés ? ainsi ou va ce monde ? .
    Pourquoi certains Comoriens brulent leurs passeport Comoriens sur les réseaux sociaux .
    Peuple sans ame ni foi, dépourvu de honte .

  6. donc le ministre et l’état comorien abdique face au mahorais donc face à la françe.

    on lui a payé combien cette fois ci, ou peut être on lui a promis la nationalité français à toute sa famille.

    hihihihihih

  7. ces délinquants sont comoriens. les enfants sans parents sont des comoriens et si leurs parents ne sont pas à mayotte, ils sont forcément au comores. il faut les retrouver et expulsés ces petits délinquants. Qu’ils tuent leur mère ou leur père c leur problème. A mayotte on n’en veut pas de ces petits misérables. c’est pas compliqués tous le monde se connait donc facile de retrouver ces parents. c’est l’état comoriens qui doit assumer ses progénitures et non l’état français. c’est une honte. ils se déchargent ainsi de sa responsabilité. kamounahaya

  8. Monsieur le ministre. Je tiens à vous signaler que les exactions des comoriens des autres îles n’ont pas toujours cessé à Mayotte . Les groupes de milices continuent
    leurs actions sur le terrain

Répondre à ronon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*