Les gouvernants doivent nous informer sur leur stratégie de développement économique

Parce que le jeu démocratique l’exige, les gouvernants doivent nous informer sur leur stratégie de développement économique.

Le peuple a le droit de savoir qui va faire quoi et comment telle ou telle politique va être mis en œuvre pour aboutir aux finalités recherchées. Quelle réglementation va favoriser telle perspective sociale ?

En effet, l’idée pour toute ambition politique que ce soit à l’échelon local ou national, c’est d’améliorer la vie de la population. Par exemple faire augmenter le pouvoir d’achat afin de booster les échanges et créer davantage d’emplois en ce sens que cela permettra l’augmentation des besoins à satisfaire.

Par contre, on est face à un statu quo s’agissant de la méthode de gouvernance dans notre pays. On privilégie plus dans notre communication les réalisations en matière d’infrastructures bien que cela entre dans le cadre des Aides publiques au développement pour la plupart. Or, et sans remettre en question l’importance que portent les infrastructures de bases pour le développement économique, on ne peut affirmer que le peuple ait une idée à quoi s’attendre d’ici 2024. Ni concernant une quelconque politique d’emploi, ni en matière d’éducation, ni s’agissant d’un programme évoluant dans le cadre d’une sécurité alimentaire aux Comores ou pour auto-suffisance alimentaire.

Cette démarche contribuerait énormément au débat public et permettrait une démocratie plus participative dans notre pays.

Contribution de Nezif-Hadj Ibrahim

2 commentaires sur Les gouvernants doivent nous informer sur leur stratégie de développement économique

  1. a un taux de chômage dépassant 68% et des arrierés de salaire de 3 à 4 mois. je vous invite à lire ces deux citations: « malheur à un pays qui mange ce qu’il n’a pas cultivé et qui s’habille de ce qu’il n’a pas tissé »,DJibril Khalil. « dans les pays sous-développés les richess dont toujours riches, les pauvres plus pauvres partout qu’ailleurs », Yves Lacoste. il n’exite pas de classe intermédiaire. à qui profite ce classement? ce n’est pas la population mais les créanciers FMI et BM…et les hauts administrateurs. pad d’autres.nous somles au chômage depuis des decennies. nous sommes exclus dans la société. pad de politique de cration d’emploi.. ah c’est vrai que faisons partie de ce groupe?

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*