En ce moment

Les habitants d’une petite île du Pacifique pourraient bientôt voyager dans le temps

Les habitants de la petite île de Niue dans l’océan Pacifique pourraient bientôt réaliser le rêve de beaucoup, considéré pourtant comme inaccessible : voyager dans le temps. Un député de l’opposition souhaite faire passer son pays de l’autre côté de la ligne mondiale de changement de date, ce qui avancerait d’un jour son calendrier.

Niue, l’une des plus petites nations de la planète, est actuellement à l’Est de cette démarcation imaginaire, créée en 1884 au cours d’une conférence internationale à Washington et qui passe au milieu du Pacifique. L’île de 2.000 habitants, grande comme la ville de Marseille, est donc en retard de 23 heures sur la Nouvelle-Zélande, située à l’Ouest de la ligne, avec laquelle elle entretient les relations les plus étroites. Niue fait en effet partie du royaume de Nouvelle-Zélande, et Wellington est responsable de sa défense et de ses relations internationales.

C’est donc pour se calquer sur le calendrier de son proche voisin que Terry Coe, député de l’opposition, veut avancer l’heure de Niue de quasiment une journée complète. Selon lui, ce changement serait bénéfique autant pour les visiteurs – «Ils sauront que s’ils partent de Nouvelle-Zélande mardi, ils arriveront mardi» – que pour les entreprises. «Les sociétés ont un problème le vendredi, nous voulons faire nos commandes mais il n’y a personne en Nouvelle-Zélande au travail, car c’est leur samedi. Et puis nous devons travailler le dimanche pour recevoir nos commandes, qui est leur lundi», a-t-il déclaré à RNZ.

SUR LES TRACES DES SAMOA

Bien que la motion de Terry Coe n’ait pas été adoptée par le Parlement de Niue, le Premier ministre Dalton Tagelagi a expliqué au Guardian vouloir «maintenir la proposition en vie» pour un examen futur. Le dirigeant a indiqué vouloir étudier auparavant les avantages et inconvénients d’un tel changement, tout en affirmant ne pas y être opposé.

Ce ne serait pas la première fois qu’un Etat traverse la ligne de démarcation. Les îles Samoa ont même bougé deux fois : la première en 1892, en passant à l’Est et adoptant ainsi la date américaine afin de faciliter ses échanges avec les Etats-Unis, puis en 2011, repassant à l’Ouest, pour être en phase avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, désormais ses principaux partenaires commerciaux. Lors du changement de fuseau horaire, l’archipel du Pacifique est passé directement du 29 au 31 décembre 2011, sautant le 30 décembre, qui n’a donc jamais existé là-bas.

Source: CNews

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*