En ce moment

Les îles Comores privées de coupe d’Afrique des Nations faute d’argent

Sélectionneur des Comores et assistant à Juvisy, Karim Osman avait lancé une cagnotte en ligne pour permettre à la sélection de participer pour la première fois de son histoire à l’Afrobasket. En vain !

Il faudra encore patienter pour voir les Comores disputer l’Afrobasket. Ce petit archipel, constitué d’îles situés dans l’Océan Indien, s’était pourtant mis à rêver de pouvoir participer pour la première fois de son histoire à la coupe d’Afrique des Nations prévue en 2021. Karim Osman, 45 ans, le sélectionneur de l’équipe nationale, s’était personnellement investi pour que le rêve devienne réalité. Celui qui est également responsable à la direction des sports à Juvisy (Essonne), et vice-président du club de basket de la ville (N2), ne s’était pas ménagé, multipliant les nuits blanches, contactant directement chaque international potentiel et lançant il y a quelques semaines une cagnotte sur le web pour organiser au mieux le déplacement.

En vain ! La triste nouvelle est tombée sur sa boite mail samedi, à peine 48 heures avant l’heure prévue du décollage vers Harare, la capitale du Zimbabwe qui accueille cette semaine le tour préliminaire de qualification pour l’Afrobasket. Le chapitre s’est refermé 48 heures à peine avant de pouvoir écrire l’histoire des cœlacanthes, le surnom de la sélection qui est tirée du nom d’un poisson préhistorique présent uniquement dans les eaux autour des Comores.

« Le ministère des sports n’a pas pu débloquer les fonds nécessaires pour notre déplacement – avec la restauration et l’hébergement -, nous avons donc dû déclarer forfait, regrette Karim Osman. C’est une grande déception pour les joueurs, qui s’étaient bien préparés, la fédération et moi même évidemment. On avait tellement travaillé sur ce dossier. Même si cela ressemblait à de l’aventure, limite Koh Lanta, on s’était tous pris au jeu … On était tous bénévoles, l’argent nous aurait juste permis d’avoir de meilleures conditions sur place. Je pense qu’on a été victimes des élections législatives qui se déroulaient ce week-end aux Comores.» La cagnotte en ligne n’avait, elle, permis de ne collecter que … 150 euros. Bien loin 5000 euros espérés.

Malgré la déception, ce papa de 3 enfants n’a pas dit son dernier mot. Hors-course pour l’Afrobasket 2021, Osman espère être présent pour les prochains jeux des Iles de l’Océan Indien en 2023. « Je ne vais pas baisser les bras, nous allons continuer à bosser pour les échéances futures, promet l’intéressé, né aux Comores avant d’arriver en France à 9 ans. On va partir 10 jours en juillet pour jouer contre des universités américaines à Chicago. I l y a une forte communauté de Comoriens en France, surtout à Marseille. Je suis sûr qu’on peut faire quelque chose. » Osman espère notamment convaincre Soprano, le chanteur d’origine comorienne, de l’aider via la fondation qu’il a créé.

Leparisien.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*