Les inondations aux Comores, un mal chronique

Photo comoresLa saison des pluies impose chaque année le calvaire. Cette année encore, le pays  connait des pluies exceptionnelles. Notre pays connaît depuis pas mal de temps des inondations récurrentes de plus en plus dangereuses et de moins en moins gérables. Les inondations qui continuent d’affecter nos villes, seraient une résultante d’une mauvaise ou absence de politique cohérente d’aménagement du territoire et d’une méconnaissance absolue du phénomène.

En effet des pluies diluviennes qui se sont abattues ce mercredi  sur la Grande Comore ont provoqué des inondations importantes et de nombreux glissements de terrain.

Les principales régions affectées sont : Bambao et Hambou .  A Vouvouni la situation est presque similaire à celle d’avril 2012. L’évacuation de la population locale a été déclenchée par les pompiers et  la ville de Mitsoudjé  est menacée par les torrents limitrophes.

Les inondations sont devenues un facteur bloquant au développement harmonieux des régions touchées parce qu’elles occasionnent des pertes économiques énormes, dégradent notre environnement, créent des crises sociales sans précédent, perturbent notre système éducatif (retard de la rentrée des classes dans certaines zones…). Elles sont estimables à des millions de francs comoriens. S’il est probable que les inondations soient partiellement causées par l’abondance des précipitations et l’utilisation croissante des zones inondables (urbanisation anarchique) ; les changements climatiques constituent des facteurs d’aggravation du phénomène et les solutions proposées jusqu’ici n’ont jamais apporté les réponses attendues et commencent même à devenir très dangereuses.

Le gouverneur de Ngazidja Muigni Baraka a eu plusieurs millions de francs comoriens de la diaspora comorienne en 2012 et n’a pas pu proposer une solution à la population qui avait eu les mêmes inondations alors cette année encore le pays va recevoir  une aide financière dont les victimes ne verront ni la couleur ni une solution convenable de relogement.

1 commentaire sur Les inondations aux Comores, un mal chronique

  1. je salue les efforts du croissant rouge comorien dans un pays champion de l’absence de projets à long terme pour prévenir les risques des catastrophes et de la condsuite mafieuse de certains des dirrigeants sur la gestions des secours pour les sinistrés! Que Dieu nous aide!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*