« Les Mahorais sont rassemblés, selon une méthode déjà employée dans les massacres au Rwanda »

Originaires bantous, peuple d’Afrique de l’Est comme leurs frères de Ndzouani, de Moili et de Ngazidja, les Mahorais stupides qu’ils sont s’estiment plus européens qu’Africains, Français que Comoriens. Les liens qui unissent Mayotte est le reste de l’archipel des Comores ne sont pas à démontrer, mais envoûté par les belles promesses de la France, ils ont préféré se séparer de leurs frères avec qui, ils partagent la même langue maternelle, la même religion (l’ISLAM), les mêmes cultures et traditions, la même histoire…

image

La France a toujours utilisé ces moyens pour créer une fissure entre l’île de Mayotte et ses sœurs en violant les lois, droits, accords et conventions internationales qu’elle a elle-même fixés ou participé à leur établissement . L’instauration en 1995 du « visa Balladur » supprimant la liberté de circulation entre Mayotte et le reste de l’archipel des Comores, reste le symbole fort désastreux de la politique française visant à tout prix à garder l’île Mayotte. Des milliers des Comoriens ont péri en mer en tentant de rejoindre leurs frères de Mayotte.
Cette fois-ci, la France procède à d’autres moyens pour atteindre ces objectifs. Les Mahorais envoutés, aveuglés, dénaturés, dupés par idéologie française comme quoi ils sont un peuple entièrement français, chassent leurs frères des autres îles. Il est sans cœur, celui dont ses yeux ne s’inondent pas de larmes en voyant les vidéos postées sur les réseaux sociaux montrant des habitants « français de Mayotte » chassant les habitants issus des autres îles en présence des éléments essentiellement Blancs de la gendarmerie de Mayotte. Cela nous rappelle le génocide des Tutsis perpétré par des Hutus en 1994 au Rwanda. Par une analyse, les colons allemands, puis belges, ont cristallisé les différences ethniques au Rwanda.

La France avec des tactiques similaires veut enrôler la population mahoraise pour participer aux tueries de leurs frères issus des autres îles. Les Mahorais sont rassemblés, selon une méthode déjà employée dans les massacres au Rwanda, mais, il consiste désormais à chasser des villages les habitants issus des autres îles des Comores considérés comme les responsables de la délinquance à Mayotte. Kwezi TV jouerait le rôle de la Radio des Mille Collines du Rwanda, en effectuant une propagande qui inciterait les Mahorais de systématiquement massacrer les autres habitants originaires de Ndzouani, Mwali et Ngazidja. Je ne veux pas paraître de mauvais augure, mais la situation qui règne à Mayotte risque de virer au génocide et les pauvres Mahorais aveuglés par leur besoin de vivre mieux aux dépens de leur liberté et de leur humanisme ne se rendent pas comptes.

Mohamed Younoussa

1 commentaire sur « Les Mahorais sont rassemblés, selon une méthode déjà employée dans les massacres au Rwanda »

  1. les mahorais ne sont pas intelligent. sont trop bêtes,ni instruits, un Mahorais ne voit que que son voulé.Ils se croient francais mais sans pouvoir bien parler ,ni écrire le francais.ffffff

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*