En ce moment

Les maires refusent d’appliquer les nouveaux tarifs des documents d’état civil fixés par Chayhane

Les 28 communes de la grande Comores se sont réunis avant-hier, samedi, en urgence pour protester les nouveaux tarifs fixés en catimini par le ministre des finances et du budget Said Ali Chayhane. Ils se sont mis d’accord de ne pas appliquer ces nouveaux tarifs des documents d’état civil, de suspendre l’achat des imprimés auprès de l’État et de ne pas vendre aussi les imprimés déjà disponibles.

Désormais il n’est plus possible de se procurer d’acte de naissance, d’un certificat de résidence, d’une fiche individuelle, d’un certeficat de décès ou encore d’un certeficat de divorce jusqu’à nouvel ordre. Ces 28 communes souhaitent rencontrer le ministre des finances et du budget le plus vite possible pour essayer de trouver une issue à ce problème.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*