Les malheurs du Comorien

Indépendants depuis le 6 juillet 1975, quoiqu’il faille donner une définition spéciale du mot indépendance pour notre pays, les Comores sont depuis lors le concert d’évènements tout aussi regrettables qu’étonnants qui se suivent et deviennent pires au jour le jour. Les comoriens sont à cet effet ; les premiers à subir les conséquences néfastes de la dégradation assistée de leur quotidien, je dirai même qu’ils en sont en grande partie les artisans.

Si non, comment comprendre que beaucoup de pays qui, au lendemain de leurs indépendances, étaient dans des situations plus précaires que la nôtre, ont pu émerger et donner sens à leurs ambitions, leurs projets, et leurs rêves tout court.comorien

Aussi longtemps que je me souvienne, le comorien a toujours été tenté par le voyage. Voyage vers les pays voisins d’abord (Madagascar, Réunion, Tanzanie,…) et en suite vers des destinations lointaines (France, Angleterre), à la recherche de l’ESPOIR.

L’espoir d’une vie meilleure pour soi et sa famille, l’espoir d’acquérir des connaissances nouvelles et utiles pour son avenir, l’espoir de bénéficier de soins médicaux de qualité,…

Ces voyages aux allures d’exode sont devenus chroniques avec chaque année un nombre croissant de candidats qui partent, laissant derrière eux ce qu’ils qualifient désormais de nid de désespoir (Les Comores).

Cette exode n’est pas sans conséquences pour les comoriens. Au fil des ans, les pays d’accueil se transforment petit à petit en véritables terres hostiles où il n’est pas bon d’être comorien.

Je pense à la Tanzanie, où au cours du 19ème siècle (18..), les comoriens ont été la cible d’un massacre de la part de la population tanzanienne, je n’oublie pas LEKAFA LAM DJANGAYA, 20ème siècle (1976-1977), où la diaspora comorienne à Madagascar a subi les pires atrocités de la part des malgaches.

Heureusement à cette époque, les Comores avaient un dirigeant soucieux du pays et de ses concitoyens. Ali Soilih n’a alors ménagé aucun effort pour rapatrier le reste des comoriens qui se trouvaient à Madagascar et qui n’avaient pas péri.

Cela, apparemment, n’a servi de leçons à personne, ni à la population comorienne, ni aux différents dirigeants qui se sont succédés à la tête de cet archipel de trois ou quatre îles, c’est selon. Mais c’est normal que les dirigeants n’y prêtent aucune attention, ils émanent de cette population qui refuse d regarder la réalité en face et de se reprendre en main.

En effet, le comorien, après tant d’années de souffrances ne semble pas avoir compris qu’il est le seul responsable ou presque, de son malheur.

Ben, oui, il ne semble pas voir que les pays qu’il prend d’assaut sont construits, éduqués, en somme, développés par les enfants de ces derniers.

Il continue encore à croire que c’est un miracle qui a été à l’origine des infrastructures de qualité qui se trouvent dans les pays. Pire, il y voit la main de Dieu. Comme quoi Dieu serait devenu partial et favoriserait certains oubliant les autres. Mais dans tout ça, nous nous glorifions de notre foi en Dieu, une foi que nous estimons pure.

Et si nous laissions un peu cette naïveté, que nous ayons un peu honte de notre paresse et oisiveté ? Et si nous nous réveillions et que nous prenions enfin notre destiné en main ?

Et si nous abandonnions les excuses sans fondements que nous nous donnons pour ne pas se mettre au travail ?

Les Comores ne seront développés que par des comoriens soucieux du bien être de leurs semblables. Les Comores ne seront pas développées par ceux qui partent vivre ailleurs en attendant de voir une pluie de diamants tomber avant de revenir au pays.

Les Comores, c’est moi, toi, et l’autre. Si nous ne faisons pas équipe pour penser au pays, œuvrer pour le pays, souffrir pour le pays, pensons nous que c’est la terre elle-même qui réagira ? Ou Nous attendons que la France ou d’autres pays viennent se sacrifier pour nous ? Et pourquoi le feraient –ils si nous-mêmes ne le faisons pas ?

Bref, les humiliations quotidiennes que subit le comorien à l’étranger ne sont pas sous la seule responsabilité du gouvernant, c’est surtout ma faute, celle de mon frère, mon ami, de toi aussi mon voisin, car nous nous sommes dédouanés de toutes responsabilités. Nous élisons en plus des personnes que nous savons aussi irresponsables parce que nous y voyons notre propre intérêt, oubliant que dans une société minée par les magouilles et  le favoritisme, personne n’en sort gagnant.

Vive mon cher pays dans la paix et la cohésion sociale !

Vive le comorien assumant ses responsabilités!

Vive le dirigeant soucieux de son peuple. Vive !

 

SAID OMAR SAID ABDOUROIHAMANE.

Entomologiste

Université Cheikh Anta Diop de Dakar

7 commentaires sur Les malheurs du Comorien

  1. J’aimerais juste dire a Mme Valérie boina, que beaucoup de mahorais sont instruit…que nous pouvons chacun développer nos îles alors arrêtons de critiqué mahorais, DNS les deux îles il y’a des dirigeant qui ne pensent qu’a remplir leur poches, c pareilles DNS les deux cas…mais cessons d’insulter les mahorais, on vous a toujours aidé et aujourd’hui c les insultes c pas comme sa désolé, respecte moi et je te respecterai …et enfin je dis juste aux comoriens réveillés vous c tout…

  2. L’indépendance ne profite qu’au plus aisé à double nationalité, libre d’entrée et sortir des Comores. Et ce sont eux qui revendiquent le retour de Mayotte vers la pauvreté que subit l’archipel. Il serait plus compréhensible de revendiquer le retour des Comores vers Mayotte qui a été la capitale des quatre îles pendant des décennies. Sans vouloir offenser nos chers voisins.

  3. Je me suis toujours dit que les comoriens n’arriveront jamais à mettre fin à leurs malheurs s’il s’obstinent à toujours tenir des discours idéologiques jour après jour et année après année, encore et encore. À toujours croire que ces sont les autres que sont les responsables de leurs malheurs.
    Mauvaises Questions égales Mauvaises Réponses.
    Mauvais Diagnostics =Mauvais Traitement et le comorien se meurt.
    Et, voilà un intellectuel comorien qui tient un discours cohérent. Vous êtes très courageux en refusant de rentrer dans le politiquement correct comme l’ensemble des soit disant intellectuels qui passent leur temps à hypnotiser les citoyens comoriens avec des bons discours mais dénués de Réalité .
    J’espère que vos mots feront échos aux Comores!!!

  4. VOICI ENFIN UN DISCOURS COERANT VOUS VOUS POSR LA QUESTION DU POURQUOI NOS ANCIENS N’ONT PAS SUIVIE LES COMORIENS DANS LEUR INDÉPENDANCE CAR ILS NE CE SONT JAMAIS ENTENDU IL Y A TOUJOUR EU COMORE QUI PROFITER SUR MAYOTTE ET QUI VOULAIT TOUS DIRIGÉ IL Y A EU TROP D’ABUS ONT NE PEUT SUIVRE QUELQU’UN QUI NE TE RESPECT C’EST IMPOSSIBLE

  5. Une réalité sans précédent … les comoriens levez-vous … battez-vous pour votre pays et votre avenir !!

    montrez votre patriotisme et trouvez votre chemin vers le bonheur en sachant que Allah Soubhanahou wataanla a dit : « celui qui montre son dévouement et sa détermination à faire une chose, qui fait et refait, me demande aide, je l’aiderai car il continue à avoir la foi »

    ayez la foi en Allah et faites développer votre pays !

    Que Dieu Vous garde et vous bénisse chez vous

  6. expliquez a vos enfants que dans une société il faut apprendre a se comporté se peuple se croit trop intelligent vouloir tout avoir gratuit se qui a amener la aujourd’hui c’est les commoriens qui n’arrête pad de dire au mahorais qu’il ne paye rien on leur donne tous gratuitement

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*