Les réactions des journalistes sur le comportement du voyou la république 

Les réactions se multiplient après la gifle s’installer journaliste a reçu. Le premier flic du pays, le ministre de l’intérieur Mohamed Daoud alias Kiki a montré l’exemple aux forces de l’ordre. 
Pour le journaliste Ali M’MADI « quand le ministre de l’Intérieur en charge de l’Information s’en prend violemment et physiquement à un journaliste, cela démontre à quel point la situation se dégrade dans le pays.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Peu importe les raisons, il s’agit d’un geste indigne et condamnable qui déshonore non seulement le ministre lui-même mais tout le gouvernement auquel il appartient. 

J’appelle tous les journalistes du pays y compris ceux de l’ORTC, de boycotter ce ministre pendant une semaine ».

Pour sa part Ali Moidjié déclare « un journaliste vient de  déposer  plainte pour avoir, dit-il. été giflé par un membre du gouvernement. Ce  fait est il confimé ?

 Si c’est le cas alors ce serait  un acte  grave…Cela signifierait  que ce pays est en train de prendre pour modèle les dictatures africaines des années 60 encore que  chez Moboutou les ministres ne frappaient pas les journalistes dans la rue…. Et dans ce cas, le pire serait  à craindre ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*