Les rescapés du kwassa-kwassa sont retrouvés au large de Bimbini

Après trois jours de disparition, les 5 rescapées de la vedette de type kwassa-kwassa qui a chaviré au large de Chindini au sud de la Grande-Comore, ont été finalement retrouvés vivants ce lundi au large de Bimbini à Anjouan. Une personne, un vieillard a trouvé la mort dès le premier jour du drame.

C’était dans l’après midi du samedi dernier que la vedette motorisée de type kwassa-kwassa a quitté Hoani à Mohéli avec à son bord 7 passagers et « un lourd chargement » selon tous les témoignages. Dans une mer très agitée à l’approche de Chindini, la vedette n’a pas pu supporter la force de la houle et a pris l’eau jusqu’au niveau de la mer.

Le commandant qui aurai tenté vainement de reprendre le contrôle de la vedette l’aurait finalement quitté en s’agrippant sur un jerricane pour aller chercher du secours à Chindini, un village du sud de Ngazidja, le moteur étant non opérationnel selon les secoureurs. Le même jour ce commandant est arrivé à destination et c’est lui qui se serait rendu à la gendarmerie pour annoncer le drame.

Après plusieurs recherches samedi et dimanche, aucun signe de vie ni de la vedette n’a été signalé. Ce n’est que ce lundi que des pêcheurs anjouanais ont retrouvé les 5 rescapés à bout de force près du village de Bimbini, sur leur vedette plein d’eau.

Des contacts ont été immédiatement établis avec Ibrahima Daira un pêcheur de Chindini qui se trouvait dans les parages avec d’autres pêcheurs à bord d’une vedette, le colonel Ismael Mouignidaho. Ces rescapés n’ont pas tardé à être transportés jusqu’à Fomboni. Les membres de la sécurité civile et la gendarmerie étaient présents pour les accueillir. Le gouvernorat de l’ile quant à lui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour coordonner et faciliter leur transport. Ils sont tous admis au centre hospitalier de Fomboni.

« Ils sont trop fatigués et ne peuvent rien dire pour le moment » explique Kamar Boinali en transportant sa sœur, l’une des victimes, de la vedette vers l’ambulance, mais qui a perdu son père dans ce drame. « Au moment de l’accident, le vieux est projeté en dehors de la vedette, le commandant était allé à sa chercher mais lorsqu’il le retrouve, le corps du père de Kamar était déjà inerte » explique l’un de coéquipier de Ibrahim Daira avant d’ajouter, « on avait expliqué à sa fille que son père a accompagné le commandant pour aller chercher les secours, s’est lorsque nous sommes arrivés que la jeune fille a appris que son père a perdu la vie ».

Mouayad Salim

1 commentaire sur Les rescapés du kwassa-kwassa sont retrouvés au large de Bimbini

  1. C’est triste ces naufrages à répétition, prions dieu que les choses s’arrangent dans nos pays… Paix à son ame au vieillard et à tous ces gens qui ont perdu leur vie en mer…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*