Les roquettes tirées sur Israël depuis Gaza sont-elles de fabrication iranienne ?

« Le tir des Fajr 5 au cœur de Tel-Aviv : réponse aux crimes d’Israël » et « Tel-Aviv sous le choc des roquettes iraniennes du Hamas ». Tels étaient les titres principaux de certains journaux iraniens, samedi 17 novembre, se vantant du mérite de ces projectiles « de fabrication iranienne ». Pourtant, quelques heures plus tard, Alaedin Boroujerdi, le président de la commission des affaires étrangères du Parlement iranien, a rejeté « cette accusation israélienne »« Le but de ce genre de calomnies est de donner une image faible de la résistance palestinienne, alors qu’elle est tout à fait capable de se fournir en armes dont elle a besoin », a déclaré M. Boroujerdi, le 17 novembre.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Un projectile s’était abîmé, jeudi 15 novembre,  à 15 km au sud-est de Tel-Aviv, avait rapporté l’armée israélienne. Les experts israéliens font valoir que l’engin pourrait être une roquette Fajr 5, fabriquée par Téhéran et d’une portée maximale de 75 km, contre une quinzaine de kilomètres pour les roquettes artisanales Qassam du Hamas.

Le journal Tehran Emrooz : « Le tir des Fajr 5 au cœur de Tel-Aviv : réponse aux crimes d’Israël »

 Le quotidien Javan, proche des gardiens de la révolution : « Tel-Aviv sous le choc des roquettes iraniennes du Hamas »

Solidarité pour la Palestine en Iran 

Certains députés iraniens ont également parlé de leur intention de voyager en Palestine pour soutenir « la résistance ». Ali-Akbar Salehi, le chef de la diplomatie iranien, devrait les accompagner, rapporte le site d’information Mehr.

Manifestation à Téhéran en solidarité avec le peuple palestinien, le 16 novembre

Les manifestations en solidarité avec le peuple palestinien ont eu également lieu après la prière du vendredi en Iran, le 16 novembre.

A lire :  « Israël-Hamas : la nouvelle équation » de Benjamin Barthe




  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr


Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*