Les salaires de la police nationale sont considérablement revus à la baisse

Les mesures drastiques du président Azali Assoumani sur les dépenses gouvernementales continuent de sévir. Après les multiples licenciements des jeunes contractuels, les réductions de 10 mille francs sur les salaires des agents de Comores télécom, aujourd’hui le tour est venu à la police nationale. Contrairement à l’armée qui bénéficie d’un statut particulier, les policiers sont des fonctionnaires de l’État et vont par conséquent subir la réduction des salaires. Payés avant-hier, certains policiers ont perdu plus du double de leur ancien salaire.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

Selon un policier qui a requis l’anonymat, jadis, il touchait presque 200 mille et aujourd’hui il se trouve à 130 mille. Un autre explique qu’il touchait 130 mille et il se retrouve désormais avec 45 mille. Il y en a dont les salaires avoisinaient les 200 mille et aujourd’hui, ils sont payés en dessous des 50 mille. Si effectivement l’émergence passe par une gestion rigoureuse des finances, force est de se demander si ces mesures ne vont pas décourager les policiers et les faire tomber dans la contrebande et dans les trafiques prohibés. Que les policiers se consolent avec l’idée que les derniers avancements et les intégrations de tous les fonctionnaires vont être supprimés.

A.Athoumane, Comores infos

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*