Les séismes à Mayotte pourraient ne plus s’arrêter, l’enfer…

«Les événements actuels dépassent ce que la communauté scientifique pouvait imaginer et vont l’obliger à une observation plus poussée», interrogé dans les colonnes de La Croix, Didier Bertil, ingénieur au BRGM, avoue comme ses collègues une certaine perplexité face à la série de séismes qui continue à secouer Mayotte. Le phénomène pourrait s’installer dans la durée.

Mayotte continue à vivre à l’heure des séismes. Dans la seule journée de dimanche dernier, le BRGM a signalé 32 phénomènes d’une magnitude supérieure à trois, douze supérieurs à 3,6 et six supérieurs à quatre dont deux de 4,7. « L’essaim est toujours en cours, même si ces dernières 24h montrent une activité d’un niveau moins important que celle qu’a subi Mayotte les premiers jours du mois de juin », analyse le BRGM.
Une mission macrosismique est arrivée lundi dernier à Mayotte pour une mission d’une semaine. Elle est composée de spécialistes du Bureau central sismologique français et du Réseau national de surveillance sismique. Ils vont s’attacher à évaluer les dommages liés aux séismes et la vulnérabilité des bâtiments.
Dans les colonnes de La Croix, Didier Bertil, ingénieur sismologue au BRGM, analyse le phénomène qui étonne les scientifiques eux-mêmes. « Cet essaim est exceptionnel par sa durée, nous sommes au 28e jour de crise, par son rythme soutenu et par sa magnitude », indique l’ingénieur.

Les spécialistes surpris par le phénomène

« L’épicentre est situé à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Mamoudzou, dans la croûte océanique, au fond du bassin de Somalie à 4000m de profondeur. Les autres îles des Comores ne ressentent pas la même chose car elles se situent trop loin de l’épicentre. » Comme ses collègues, Didier Bertil reconnaît avoir été surpris par cette crise.
« On sait peu de chose sur cette zone géographique dont l’observation est récente car la sismicité y est considérée comme modérée par les chercheurs. Une secousse de 5,8 ne serait jamais produite sur cette île. Les événements actuels dépassent ce que la communauté scientifique pouvait imaginer et vont l’obliger à une observation plus poussée. »
L’ingénieur du BRGM avance avec beaucoup de prudence une hypothèse. « Le continent africain constitue une seule plaque tectonique entre l’Atlantique et l’océan Indien. Cette plaque se fracture à plusieurs endroits. Dans l’Est africain le fossé du rift se creuse depuis plusieurs millions d’années et toujours à l’est du continent mais au sud de l’équateur il existe plusieurs fractures notamment entre la côte du Mozambique et Madagascar. Cette fracture provoquerait un début de cassure au niveau de l’archipel des Comores et donc de Mayotte située entre le continent africain et Madagascar. »
L’île aux Parfums n’en a sans doute pas fini avec les séismes. « Ils ne se prévoient pas et nous sommes incapables de dire combien de temps cet essaim va durer », confirme Didier Bertil qui écarte tout risque de tsunami : «Il faudrait des magnitudes supérieures à 6,5 et un mouvement vertical lié à la rupture pour provoquer la formation des vagues. Ces conditions ne sont pas réunies à Mayotte. »

Alain Dupuis /clicanoo.re

*Titre modifié

6 commentaires sur Les séismes à Mayotte pourraient ne plus s’arrêter, l’enfer…

  1. Pour dire à HICHAM ,c’est tout à fait le contraire ,nous pensons réellement que c’est un châtiment de Dieu envers cet Communauté Comorienne qui fait plus de mal que autres choses car ,arrivée à Mayotte clandestinement ,ils croient que tout ce qui est à Mayotte leur est du  » puisse leur autorités voleurs les poussent à quitter le pays pour pour pouvoir corrompre au maximum et n’ avoir aucun résistance de la part de ceux qui restent .
    Le Grand- Dieu envoie un message très clair à cette Communauté de quitter de Mayotte et de rentrer chez eux car trop c’est trop et ainsi éviter le même drame qui s’est passé en 1977 à Majunga sur
    ( l’ extermination de ce peuple indésirable partout ou elle y va et qui à causé la mort de plus de 32.000 Comoriens abattus comme des bestiaux . TRISTE RÉALITÉE ? Les Comoriens n’ en parlent jamais de cette période sombre de leurs histoire dans cet région indo-océanique et n’ ose pas demander des compte au gouvernement malgache .
    L’ histoire se répète d’ un peuple éhonté , sans âme ni foi ,ni conscience qui est un grand donneur de leçon aux autres alors que ce peuple est incapable de balayer la merde se trouve devant sa porte .
    ILs s incrustent chez ses voisins en commettant tous les actes de délinquances inimaginables existant dans ce monde et ne veulent pas que les Mahorais dénoncent ces actes parfois immorales .
    Le Grand Dieu n’ appartient pas au seule peuple Comorien Mr Hichame , il est le Dieu de tout le monde .

  2. pour répondre à Hakim, je crois que la solution est divine car cela dépasse la science comme le dit le spécialiste Didier Bertil. il faut , je pense que les maorais demandent un grand Pardon à Allah car ils ont mis la terreur à des êtres humains et maintenant Allah met la terreur sur les maorais.

  3. Ce qui est extraordinaire dans tout cela et c’est en même temps une interrogation que les autorités Comoriens doivent absolument s’ étonner en se demandant pourquoi malgré les séismes incessant sur Mayotte depuis un mois ,tous les Comoriens de tout bord fuient l’ union de Comores pour se rendre à Mayotte dans le danger permanent .
    Surtout que maintenant un afflux important profitant que les reconductions de refoulés de Mayotte vers les Comores sont interrompus .
    C’ est une leçon de vie qui doit réellement toucher de fond la Conscience de tout un chacun , tout Comorien normalement Constitué et ayant un esprit critique raisonnable et raisonné sans qu’ il se cache derrière leur mensonge d’ intégrité territoriale qui n’ a jamais existé .
    Pourquoi ce peuple fuit vers Mayotte alors qu’il y a deux dangers Majeurs de perdre leur vie , la première a toujours existé et ne fait plus peur car elle est encouragée et entretenu par les autorités Comoriens qui sont eux même actionnaires dans les entreprises de fabrication de KWASSA KWASSA et la deuxièmement, c’est ce séisme qui est a Mayotte sachant que c’est aussi cette population Comorienne qu’on risque malheureusement de dénombrer plus de victime si jamais le séisme atteint une magnitude plus de 7,2 à l’ échelle de Richter , comme leur bidonville se trouvent sur des hauteurs avec des glissements de terre certains et à risque important .

  4. Pour répondre à Hakim. Les mahorais n’ont pas besoin de pitié de comorien. Et vous n’êtes pas nos frères. Si tu as envie d’aider les mahorais, rappel tous tes compatriotes à rentrer chez eux. Ils font plus de dégâts à Mayotte que le séisme.

  5. L’essaim de séisme s’est naturellement éteint avec la fin du ramadan. L’heure est au bilan. Moi ce qui m’amuse c’est la perplexité des scientifiques qui ont été incapable de prévoir le phénomène et moins moins présager du futur. La leçon de tout cela, demain tout est possible aussi un séisme plus violent ou alors un cyclone ravageur. C’était un test et un rappel de Dieu ! C’est comme la mort : elle est imprévisible mais certaine, pour les croyants comme les non croyants.

  6. Cette nouvelle me fait mal le coeur, nos freres et soeur maoré vont vivre comment avec ça à vie .il faut vraiment leur trouver une solution car , ca devient grave… Wallah

Répondre à SAID Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*