Les SMS gratuits font perdre des milliards aux opérateurs

La ruée sur les services de messagerie gratuite fera perdre plus de 21 milliards de francs aux opérateurs de la planète cette année.

Il est loin le temps où le SMS représentait le moyen idéal de tondre les jeunes utilisateurs de téléphones mobiles.

Aujourd?hui, un nombre croissant de consommateurs utilise des applications leur permettant d?échanger des messages gratuitement (WhatsApp, etc.), sans parler des smartphones qui communiquent entre eux sans frais supplémentaires (par exemple iMessage sur iPhone).

Ce court-circuitage des SMS payants commence à représenter un sérieux manque à gagnerpour les opérateurs. Selon un rapport du cabinet d?analyse Ovum publié jeudi, les pertes s?élèvent à 23 milliards de dollars pour 2012. Et elles devraient doubler d’ici 2016, pour atteindre 54 milliards de dollars.

Selon Neha Dharia, analyste chez Ovum, les SMS ont contribué pour près de moitié aux revenus (appels exclus) des opérateurs de télécoms dans le monde en 2011. Mais devant la popularité des programmes de messagerie gratuite, cette part va baisser à 45% cette année et à 35% d’ici 4 ans.

Ovum presse les opérateurs d?innover pour rester dans la course. En Suisse, cette évolution est répercutée négativement sur le consommateur. Devant l?érosion des SMS, Swisscom a augmenté ce printemps le prix de ses abonnements «jeunes», en y incluant «de force» une montagne de messages gratuits. (Newsnet)

Source: www.lematin.ch

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*