« Les troubles qui ont eu lieu dimanche ont été provoqués par le gouvernement d’Azali »

Opinion: Mon petit doigt me dit que les troubles qui ont eu lieu dimanche lors des élections aux Comores ont été provoqués sciemment par le gouvernement du colonel-candidat-président Azali. Nous n’y avons vu que du feu dimanche, et pourtant, ils nous ont habitués à ces petits montages. Le but était de permettre à l’armée de récupérer les urnes.

Et depuis lundi, certains proches d’Azali se sont réunis et attribuent le nombre de voix qu’ils souhaitent à tel ou tel candidat aux présidentielles ou aux élections des gouverneurs, avec la complicité de la CENI. Ils avaient fini par comprendre que s’ils acceptaient des assesseurs des autres candidats dans tous les bureaux de vote, Azali n’allait même pas passer le deuxième tour et donc ils ont mis en place ce stratagème. Ils ont bourré des urnes avec un faux bulletin dans lequel il n’y avait que la photo et le logo du candidat Azali qui avait été modifié afin de provoquer la réaction logique des opposants et avoir un prétexte pour faire intervenir l’armée dans le processus électoral.

Il ne reste plus qu’à attendre les résultats qui seront fabriqués par Azali et les siens et qui seront validés sans problème par la Cour suprême dont tous les membres ont été désignés par le même candidat-président.

Mahamoud Ibrahim, professeur d’histoire et écrivain

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*