Lettre à mon grand frère Kiki

Opinion libre:

Plus les jours passent, plus vous sombrez dans le totalitarisme et la dictature. Vous muselez la presse en fermant La Baraka Fm et en menaçant Radio Kaz. Comme si cela ne suffit pas, vous vous attaquez aux libertés fondamentales en interdisant les réunions publiques. Je crois que vous venez de franchir la ligne rouge.

Je vous écris donc pour vous rappeler que dans ce monde, on a connu des Hommes plus forts, plus totalitaires, plus autoritaires que vous et pourtant Dieu seul sait comment ils sont finis. Je ne citerais pas Saddam Houssein, ni Kaddafi, ni Housni Moubarak, ni Ben Ali parce qu’ils étaient des présidents. Je te rappelle seulement que d’autres grands ténors avec plus de terreur, de grande gueule, de violence et de menaces ont occupés ce fauteuil ministériel avant vous… et vous savez jusqu’où ils sont tombés. Et pour être plus proche dans le temps, je citerais un ministre de l’intérieur de Sambi qui avait pris cette même décision en interdisant les rassemblements publics mais quelques mois après cet arrêté s’est retourné contre lui même. Donc si j’ai un conseil à vous donner, je dirais d’aller doucement et de ne pas piétiner les libertés fondamentales car la roue tourne.

Ahmed Abdallah Mgueni

1 commentaire sur Lettre à mon grand frère Kiki

Répondre à Ali wali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*