Lettre ouverte à Mansour Kamardine et Mélenchon

Pour tous les héritiers légitimes des Comores nous sommes nés comoriens, en ceci cette terre appartient à tous mais elle n’est la propriété de personne; personne n’a le droit de la vendre ni de la louer, et ceci n’est pas une question de droit positif ni de consensus politique, ce non-droit est le même que celui de ne pouvoir vendre ni louer un des nôtres; tout acte contraire est illégale et donc abrogeant, car abus et corruption.

Ce que vous appelez droit international n’a rien d’un droit, il est précisément une règle multinationale portée par les plus imposants du jour, ce que vous appelez pompeusement, les impérialistes.

Je n’ai pas été stupéfait d’entendre Mélenchon nier une quelconque volonté de rester à Mayotte de la part de la France, je n’ai pas non plus été stupéfait de voir combien Mansour Kamardine croyait que ce sont les mahorais qui ont retenu la France par leur propre choix de rester Français.

En effet, ni le quiproquo Mahorais ni l’imbroglio Français ne m’étonnent; le premier est une prouesse atypique mais en cours d’inversion, et le le second un trait distinctif propre aux envahisseurs.

Quand on demandait aux Mahorais s’ils voulaient être indépendants ou s’ils voulaient rester Français, il se conçoit clairement que « rester » Français c’est renoncer à la liberté; en effet, les deux propositions s’opposent, ou vous restez Français dans le statut qui est le vôtre ( colonisé ou attaché ) ou vous choisissez l’indépendance, c’est-à-dire, la liberté; autrement, vous renouvelez la soumission ou vous prenez le chemin de la liberté; pour un non-Français devenir Français est une vocation, c’est-à-dire, perdre sa liberté, s’intégrer, se confondre et enfin se renier.

J’espère que Mansour Kamardine comprend ce que signifie Mayotte est française.
Car, Andrian Souli est un usurpateur malgache, non un comorien; les Hanry étaient des blancs français.
Quant au mouvement de rattachement à la France, ce sont des résidents à Mayotte venus de Sainte-Marie de la côte est de Madagascar, une opération de peuplement étranger reproduite par l’occupant afin de diluer les origines.
Quant à l’immense majorité des mahorais de souche qui ont gardé la fierté musulmane, et témoins des manoeuvres perfides de la France, étaient plus écrasés que les autres, et à Mayotte personne que les blancs en stationnement n’avait ni voix ni pouvoir.

C’est pourquoi la France fit observer que le déplacement de la capitale à Moroni signait la domination des anjouannais et wangaziens, ce qui est doublement vrai parce qu’à Mayotte il n’y a que le blanc qui avait droit de gouverner ou être représentant, or à Moroni il y avait Ahmed Abdallah, Hassane Ali, Saïd Mohamed Cheikh, Ahmed Ahmed, Saïd Ibrahim entre autres personnalités cultivées et charismatiques…

Ceci parce que pour mieux asseoir la domination à Mayotte le colon a eu recours à la technique de la « pomme mure » si un peuple devient mature par le savoir il se libère comme la pomme qui se détache de l’arbre quand elle est mûre, mais Mansour Kamardine et Younoussa Bamana n’ont pas appris ça à l’Universalité, il fallait rendre la population servile d’abord, les conditionner avant de leur inculquer le savoir aliénnant…

Alors que Mélenchon ait abaissé la France à un débat quasi scolaire sur la question de Mayotte, je ne l’accuse pas, je lui rappelle ce débat des premiers colonisateurs qui utilisaient plus la rudesse que la ruse, qui assumaient le mensonge élevé au rang de vérité, sans le contourner pour le rendre moralement supportable.

Devant cette même assemblée où Mélenchon venait à se ridiculiser, Julles Ferry dévoilait le vrai visage des  » universels droits caricaturaux de l’homme ».
Quand on demanda « quelle cette civilisation qu’on imposait à coup de canons », en voici les réponses de Ferry le démoniaque.

« Les nations ne sont pas grandes par le rayonnement pacifique des institutions », mais par  » la politique d’expansion coloniale » et  » c’est pour cela qu’il nous fallait la Tunisie, c’est pour cela qu’il nous fallait Saigon et la Cochinchine, c’est pour cela qu’il nous faut Madagascar et que nous sommes à Diego-Suarez et que nous ne pensons pas les quitter »
Quand ses faux-détracteurs le chargea à nouveau en évoquant les droits de l’homme, voici encore la réponse de Julles.
« Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures » et de renchérir, « si la Déclaration des droits de l’homme a été écrite pour les Noirs, alors de quel droit allez-vous leur imposer les échanges, le trafic? Ils ne vous appellent pas ».

Voilà, ceux qui se croient inférieurs et incapables pensent que ces considérations sont révolues 21 ème siècle, et chaque fois au pouvoir ils ont précipité l’Afrique et le monde Noir dans l’abime.

Alors, aussi puissants qu’ils se conduisent, les Français sont les clandestins à Mayotte, et les autres comoriens sont brutalisés chez-eux.

Ceux qui adorent un autre qu’Allah l’Exalté et qui prennent en exemple un autre que le Prophète Muhammad swallallahu anlayhi wa sallam, méritent le déshonneur et l’oppression par les alliés du Diable.

Muhammad Soidrouddyne Hassane

11 commentaires sur Lettre ouverte à Mansour Kamardine et Mélenchon

  1. Ouais, deux évidences dans ces échanges, l’érudition du Comorien et l’absence de culture révolutionnaire à Mayotte.
    La moitié des Comoriens sont Français. Ces franco-comoriens sont bien plus nombreux que les Mahorais. Ce ne sont plus des miséreux qui débarquent mais des hommes d’affaires,des fonctionnaires d’état ou des investisseurs. Il faudra au moins une génération pour rattraper l’immense retard dans l’éducation. En attendant la paupérisation du Mahorais s’accélère… Je crois que la messe est dite…

  2. Vous avez certes répondu « oui » plusieurs fois.Cependant, est-ce que vous êtes libres? Pourquoi l’autorité française vous méprise?
    Vous n’avez pas les mêmes minima sociaux, vous n’avez pas des écoles dignes de ce nom, n’en parle plus la sécurité! Il est temps de réfléchir et prendre conscience car le monde évolue.

  3. Les Comores croient que Mayotte leur appartient et qu’ils ont tout le droit chez nous, ils viennent en nombres pour nous volez et profiter de nos terres bandes de voleur

  4. bravo Mr Muhammed Soiddoudine Hassabne.
    Merci de nous montrer à telle point vous etes un ignorant de la 1 er géneration . Arreter de donner leçons de morale aux Mahorais en vous ridiculisant.
    Pourquoi vous chassze les MOhéliens et les Anjounais en Grand Comoees et vous détruisez leurs taudis ?.
    Reciproquement , pourquoi n y a t’il pas des Grand-Comoriens et des Mohéliens qui osent aller s’installer à Anjouan ? ; Et essayez d’ aller construire un Banga là bas si on ne vous coupera pas la tete avec un (Brette) coupe-coupe .
    Il est temps d’ arreter de prendre les Maorés comme des aveugles , des abrutis bref tout ce que vous voulez .
    Cette fois-ci ca passe ou ca casse, si la France ne veut savoir que nous avons marre de ces gens qui viennent nous pillez tous les jours et ramenent leurs butin en kawassa kwassa à Anjouan pour partager leurs butins avec les autirités Comoriennes dont vous faites partis de ces bandes de délinquants bien organisés qui les poussent à venir nous voler .Et vous osez dire que vous des musulmans nous des mécréants ……
    Des individus dépourvus de honte comme vous alors dans la religion musulman , ils sont qualifiés des HAYAWANE ? DES ANIMAUX

  5. Ce sont ces mêmes individus, Ahmed abdallah, Saïd Mohamed cheik que vous citez qui ont causé votre perte. Ce sont ces même personne avec leur pseudo diplôme qui croyaient qu’ils pouvaient développer les Comores avec la vanille et clous de girofle. Au pays des aveugles c’était comme des dieux que tous les comoriens vénérés. Parce qu’il faut dire les choses, à cette époque 99% des comoriens étaient des illettrés. Ainsi ils ont réussi a leur vendre du rêve. Aujourd’hui c’est la misère totale au pays. C’est cela la réussite de vos leaders dont vous vous vantez ici. Je ne pense pas que les comoriens du bled pensent la même chose que toi vise à vis de ces pseudos leaders. Poser leur la question maintenant et tu verras s’ils vont suivre la même voie que leurs aïeux. Pourquoi vous et des gens comme vous instruit ne rentre pas au bled mais vous cachez la bas chez le traitre, chez le mécréant dont vous prétendez haïr. Les binationaux comoriens, ils sont si fière d’exhiber leur nationalité française quand ils partent en vacance au pays, « les je viens de ». Ils aiment être tout en haut et regarder leur compatriote les vénérer et les voir souffrir dans la misère. Ils ouvre leurs grande gueule que quand ils ont acquis la nationalité française. Honte a vous.

    • Je me vois obligée de me rendre à vos côtés madame ou monsieur. Ce monsieur Houssane se cache derrière des psodos propos intellectuels pour manipuler l’opinion et dévier les yeux sur la misère que les élites comoriens imposent à leurs compatriotes galèriens insulaires.
      Le comorien est perfide, manipulateur, profiteur, c’est pour ça que les Mahorais ne veulent rien àvoir à faire avec eux depuis 200 ans.
      Ces élites se ont la double nationnalité qu’ils ne sont pas obligés de garder, partent vivre en France et laissent leurs peuples dans la misère, partent en mer pour y mourir la plus part du temps. Ils profitent du RSA, viennent jouer les riches aux pays et mordent la main qui les nourrit en critiquant la France.
      Ils veulent diluer la population de Mayotte, nier nos vrais origines, ce n’est plus accéptable.

    • C’est pas par la haine suçon règle les malentendus monsieur kamardine si j’étais à ta place je retournerais sur les bancs de la fac apprendre encore mieux pour être libre et dirigé personnellement mon pays sans l’aide d’un colon quel conque voilà Monsieur kamardine , surtout lisez beaucoup des livres pour mieux s’exprimer en français si vraiment tu te crois français merci

  6. Monsieur Muhammad Soidrouddyne Hassane, Mahoraise de naissance, de grands parents, arrières grands parents et encore arrières grands parents malgaches, je suis indignée par les propos racistes et haineux que vous véhiculez par cette lettre. Vous êtes loin et ne connaissez rien de la réalité de cette île qui a choisi d’être Français pour être libre. Vous parlez d’alienation mais vos propos ne prélude rien de plus que l’alienation de Mayotte par les Comores. Et même dans vos trois îles, deux veulent partir, anjouan et Mohéli, justement parce qu’ils en n’ont marre d’être aliénés et gouvernés par des aliénés. Ne prononcez pas le non du prophète pour vous cacher derrière vos impuissance à donner une vie déscente à votre peuple qui est obligé de prendre des cossa pour venir sur Mayotte en espérant une vie meilleure. Vous croyez que les comoriens sont chez eux ici?
    Dans ce cas pourquoi ce n’est pas réciproque?
    pourquoi le Mahorais a besoin de visas pour se rendre au Comore?
    Pourquoi les 200 mille Mahorais n’ont pas le droit de venir chez vous, prendre vos terres, vos maisons pour s y installer?
    Vous n’avez jamais ouvert un livre d’histoire de votre vie. L’archipel des comores n’est né qu’en 1888 or Mayotte était déja Français depuis 1841.
    Vous voulez niez nos origines malgaches? Alors qu’allah vous protège de vos mensonges.
    les villages d’Acoua, M’tsangadoua, M’liha, Hamjago, Mstangamouji, Chiconi et j’en passe parle tous le dialecte malgach et les fouilles menées sur les côtés prouvent la présence des malgaches depuis le 11 ème siècle, notamment à Acoua.
    Comment vous pouvez pretendre que c’est la France qui veut nous aliéner alors que vous n’êtes même pas capable de reconnaitre nos origines.
    c’est vous les comoriens qui veulent diluer notre peuple en venant massivement acoucher dans notre île alors que le contraire n’est pas admis.
    Les contraceptions existent de nos jours, demander à vos femmes d’en prendre afin d’éviter de diluer notre peuple par les votres.
    La nte à vous, qui ne connaissez rien de Mayotte et qui prétende être des musulmans de seconde zones. Restez chez vous et nous chez nous, c’est tout ce l’on vous demande pour préserver la paix.

    • Voilà un commentaire d’une inculte notoire.
      Je suis d’accord avec vous quand vous parlez justement de cette utilisation de quelques malgaches dont vous vous réclamez qu’on a fait venir à Mayotte pour jouer le rôle de mercenaires. Vous serez d’accord avec moi que presque tous les leaders qui ont terrorisé les comoriens de Mayotte pour les obliger à se couper de leur pays sont des malgaches.
      Aussi, je vous retourne cet appel : Restez ou plutôt retournez chez vous à Madagascar et laissez les comoriens tranquilles chez eux à Mayotte.

  7. Vous refusez d’accepter le choix des mahorais.Dommage! NOUS AVONS CHOISI comme vous avez choisi. Comme l’Algérie, le Maroc, le Gabon, la Tunisie, etc… ont choisi. Mais nous mahorais, on nous a posé 4 fois la même question. Êtes vous sûr de vouloir rester français? LA REPONSE étais, est et sera toujours OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI…..

Répondre à analou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*