Lettre ouverte à tous les hommes de la diaspora séjournant en république française

Opinion libre: Objet : Qu’est ce que Vous cherchez dans le Pays de son Excellence Emmanuel Macron,alors que le Président Azali Assoumani est entrain de brûler votre Pays tous les jours ?

Chers Concitoyens,

Je suis au regret de vous signifier qu’il est inadmissible que vous restiez en France jusqu’au moment des élections,pour vous porter candidat à l’élection présidentielle ici aux Comores,alors que le Président de la République et son équipe dirigeante s’apprêtent à user de tous les moyens pour s’éterniser au Pouvoir,quel qu’en soit le prix,quitte à plonger le Pays en guerre civile.

Faites le choix d’être politiciens français pour rester en France ou Hommes politiques comoriens,pour regagner les Comores,afin de subir avec vous,la dictature de la CRC. Notamment les arrestations systématiques,les interdictions de rassemblement,de manifestation et d’expression,dont deux Journalistes d’Al Al-fajr Quotidien et de Radio Mkazi en sont l’illustration,pour avoir été tabassé,après avoir agi dans l’accomplissement de leur noble profession.L’un de leurs confrères,en l’occurrence Abdallah Abdou Hassane,alis Agwa est activement recherché,rien que pour avoir dénoncé les complots de la CRC dans le cadre de la réalisation de leur sale et honteuse ambition.
C’est regrettable,quand certains parmi vous,avaient soutenu les Assises de la séparation du Pays et de la bouffe de l’argent public,dont le résultat escompté n’est autre,que de s’approprier le tour de l’île d’Anjouan 2021.

Force est de vous faire un constat rétrospectif de toute cette situation qui prévaut actuellement,chez Nous. En effet,Je vous avais signalé toutes les conséquences desdites Assises,par mes Lettres Ouvertes,sur le Groupe Habarizacores,ainsi que sur Facebook,et voilà,à l’heure où je vous parle,le Pays n’est plus sous contrôle. Je parle en connaissance de cause mes Chers Compatriotes. Le Président Azali fait semblant de contrôler la situation,mais très sincèrement,je vous affirme encore une fois,la situation ici aux Comores,n’est plus sous contrôle.

Malgré tout cela,le Chef de l’Etat ne recule toujours pas sur son ambition de s’accrocher au Pouvoir. Après avoir dépensé 680 millions aux Assises,plusieurs milliards sont collectés,pour corrompre l’actuel Président de l’Assemblée,afin de céder la perchoir à son Vice Président Maoulana Charif,l’homme de confiance du Chef de l’Etat,en vue de la tenue du Congrès,compte tenu du refus catégorique de l’île d’Anjouan et de Mohéli pour participer au référendum.

Comptant sur votre sens patriotique,Je vous prie,Mes Chers Concitoyens,de croire à l’assurance de ma très haute considération.

Hamidou Abdou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*