LETTRE OUVERTE AU GRAND MUFTI

LETTRE OUVERTE AU GRAND MUFTI

Monsieur le grand muftiVous avez fait des études théologiques de haut niveau, de très haut niveau ; vous lisez et comprenez le coran vous comprenez que la philosophie même de notre religion (de son livre le coran) appuyé par le sunnat (c’est-à-dire l’exemplarité de la vie du messager le prophète muhamad SLAWS) est l’humilité et la simplicité ; pourquoi donc ce silence complice devant des actes et des comportements qui mettent à mal le fondement même de notre chère religion ? et donc de la société comorienne toute entière ? Êtes-vous donc plus gêné par contrariété des hommes que par celle de Dieu ? j’ose être persuadé du contraire. !Selon le grand livre « Dieu nous a créé en deux sexes il nous a distingué en races et peuples divers pour que nous nous entre connaissions et il a dit que les plus nobles de nous à ses yeux sont les pieux » il n’a jamais dit que les plus nobles sont ceux qui ont fait le anda et vous le savez très bien pourquoi avez-vous peur de le leur dire ?Vous êtes en tout cas vous devriez l’être le garant de notre religion dans notre pays vous percevez si je ne me trompe pas un salaire pour cela ; débarrassez vous de ce rôle de figurant et jouez véritablement le rôle que notre pays vous rémunère pour Comme l’a bien dit le Mongoz ne continuez pas à nous éclairer sur les 5 piliers de l’islam ;le petit comorien les maitrise et depuis sa petite enfance ; votre rôle est beaucoup plus subtil et doit être un peu plus évolué Monsieur le grand mufti des deux chose l’une dites nous que l’insolence comportementale du mgazidja et conforme à l’islam et notre lettre n’a aucun sens, ou au contraire que ceci est contraire à l’étique et au fondement même de notre religion et dans ce cas vous êtes dans le bon sens si vous Militer Immédiatement pour Liquider l’Archaïsme.Le groupe M.I.L.A vous remercie d’avance Monsieur le Grand Mufti pour votre réactivité.et vous adresse ses meilleurs salutations.

M.I.L.A Comores

1 commentaire sur LETTRE OUVERTE AU GRAND MUFTI

  1. Le mila n’est ce pas l’empreinte d’un peuple?
    la culture française coloniale et la culture arabo-musulemane ont pris le soin de nous éffacer ce que nous avions de propre et de spécifique à notre nation comorienne.le aanda nous permet de garder la tête haute face aux humiliations diverse que subit notre peuple.c’est à notre jeunesse de préserver ou de faire table rase de ce qui nous reste de culture.
    il y a peut être des aménagements à faire et cela demande du temps!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*