En ce moment

Lettre Ouverte aux députés de la Nation Comorienne

Tribune:
Le 03 Mars 2020, les clés de l’Assemblée Nationale de l’Union des Comores sont officiellement dans vos mains.

Chers Députés comoriens, vous êtes désormais les Représentants du Peuple sans distinction de race, de sexe. Vous allez comme vous le savez tous, nous représenter dans toutes les instances. Vous êtes ensuite les députés des Comoriennes et comoriens, les députés de ceux qui vous ont voté et ceux qui ne vous ont pas voté. En d’autres termes, vous êtes les Représentants du Peuple comorien.

Chers Élus de la Nation, il est temps que les Comores deviennent un pays émergent comme les autres, un pays pays développé comme d’autres et un pays libre, democrate, comme d’autres. Le peuple Comorien a grandement besoin d’être en paix. Oui, la paix et la stabilité doivent être la pluie qui ravage les Comores. On nous dit souvent que  » Pas de Développement sans Paix ». Son Excellence AZALI ASSOUMANI, Président de l’Union des Comores, ne cesse de hausser sa voix et appellant les Comoriens pour prôner pour la paix et la stabilité dans notre pays. Vous, Élus de la Nation, vous avez aussi une très grande Responsabilité pour notre pays en matière de paix en terre comorienne.

Honorables Députés, notre pays voit une route qui menace l’avenir des nos enfants. J’avoue que les violes sur mineures ne cessent de prendre une place importante dans le pays. Plusieurs de nos enfants enregistrent déjà un esprit troublé, donc techniquement c’est un avenir menacé. Vous êtes nos Représentants, les Représentants des grands et des petits, les Représentants des hommes et des femmes.

Chers Législateurs comoriens, le comorien a besoins de vivre mieux, le comorien a besoin d’être en paix et a enfin besoin d’être calme. Le monde est devenu à l’heure actuelle, le théâtre des conflits très politiques qui sont aujourd’hui des sources fiables qui dégradent et piétinent le développement économique et social de certains pays. Les Comoriens ont tellement et vraiment besoins d’une stabilité politique dans notre pays, les Comores. Nous défendre, œuvrer pour nos droits et nos biens, sont enfin nos souhaits les meilleurs. La paix et la sécurité dans notre terre seraient sans limite nos doléances les plus avouées.

Avant de clore mes écrits, je tiens à vous souhaiter une belle prise de fonction en qualité de parlementaires Comoriens.

MZE HALIFA Bourhane
Secrétaire d’État Civil.

La Rédaction

1 commentaire sur Lettre Ouverte aux députés de la Nation Comorienne

  1. Les comores ont toujours eu des députés et aujourd’hui, c’est plus qu’exceptionnel puisqu’ils doivent obéir à celui qui les a nommés (Azali) et si Azali a de quoi faire dans ce pays qu’il le fasse.
    Dans l’histoire de notre pays,il y a eu des assemblées d’où il y avait la main mise du pouvoir mais toujours, il y avait certains députés de l’opposition à en savoir pendant la reigne des mercenaires,
    Je me demande que va apporter un député nommé que de dire ‘oui’
    Ça promet qu’il n’il aura pas de débat puisque sans opposition pas de contre pouvoir et ceux qui sont au pouvoir pensent que tout va bien pour le meilleur du monde.
    Je pense que la décision d’Alain d’écarter les opposants par la voie de la violence lui coûtera très cher et il regrettera à vie.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*