L’éveil de Facebook contre l’autoritarisme d’Azali

Un président pour tous. Un an après, l’on se rend a l’évidence que c’est dans cette adage qu’Azali a drapé sa ruse et sa brutalité inouïe pour prendre les comoriens à la gorge. Pour bien illustrer qu’Azali est entrain de piller le pays au profit de son clan, une grande mobilisation a sorti depuis avant hier une liste dans laquelle il est net que  TOUT POUR MITSOUDJE est le seul mot d’ordre dans les sphères du pouvoir.
Ce mouvement va t-il tarir ou prendre l’ampleur d’une révolution facebook ?

Répondre a cette question revient à se demander que si l’on n’exige pas une répartition équitable des postes dans l’administration comment peut on s’attendre a une répartition équitable des richesses du pays?
Le constat est sans équivoque, il y a une collusion Mitsoudje-pouvoir. Sans le moindre doute, Azali est revenu au pouvoir pour se servir et non servir le peuple comorien. Comment va t-il crée des emplois alors que  tous ses sujets sont bien servis, au grand dame des autres comoriens que le président traite de second zone. Doit-on-lui laisser faire jusqu’à vider toutes les caisses de l’état dans la mesure où il ne fait pas de différence entre ce qui appartient à l’état comorien et ce qui lui est personnel ? Est ce que c’est le hasard ou c’est pour maquiller des magouilles si le poumon des finances publique est assiégé par son propre clan. Cette hypothèse renforce la thèse du docteur Riziki selon laquelle «Azali et son clan ont brulé le trésor public pour cacher des magouilles ».  
Notre souverain Azali, «  President roi » doit comprendre qu’on n’est pas en 1999. Période à laquelle son passé autoritaire triompha sans résistance .le monarque peut déjà s’enorgueillir d’avoir manipulé Sambi à sa propre guise pour arriver à ses fins. Par contre, il ne doit pas se prévaloir de la même ruse pour nous frapper de plein fouet par son autoritarisme politique. C’est stupide pour un président de mettre la main sur le cœur, frappant fort comme un marteau pour dire à son peuple que c’est comme ca qu’on forge une émergence. Désolé monsieur le président, vous êtes complètement à coté de la plaque. Afin de voir les Comores émerger, nous nous attendons à un changement radical du trio (système-pratique-classe) politique.
Aujorhui de nombreux comoriens se reconnaissent dans l’esprit des révoltes qui ont ébranlé le monde arabe. Tous les ingrédients sont là : diplômés au chômage, pauvreté, corruption, répression, autoritarisme, détournement de l’argent public et enrichissement illicite des autorités au pouvoir…etc.  Une explosion sociale suivie de révolte n’est pas à exclure
   Normalement, les comoriens se rendront compte que le fossé est grand entre ce qu’Azali dit et ce qu’il fait. De là, la mobilisation va prendre une dimension social. Azali au pouvoir, un grand danger : l’abime et la fracture social guettent à nouveau les Comores. S’il privilégie son village au détriment de tous les grands comoriens, comment va-t-il penser aux autres iles ? C’est l’unité nationale, le cœur  de la nation qu’Azali vient de poignarder.  
Si vraiment le rôle des medias en ligne est de construire, on peut dire qu’on peut assener un coup fatal à la dictature d’Azali .A condition que les comoriens se mobilisent. A commencer par la contestation qui doit prendre de l’ampleur sur le net pour dénoncer un état assiégé par un clan familial.

CP

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*