Libye : le consul d’Italie à Benghazi échappe à un attentat

12 janvier 2013

Libye : le consul d’Italie à Benghazi échappe à un attentat

Un membre des forces de sécurité libyennes examine le véhicule blindé qui transportait le consul d’Italie à Benghazi, visé par des coups de feu le 12 janvier 2013 ©AFP

ROME (AFP) – (AFP)

Le consul
d’Italie à Benghazi, dans l’est de la Libye, a
échappé samedi à un attentat lorsque sa
voiture blindée a été touchée par des
tirs, a annoncé l’agence de presse italienne Ansa,
citant des sources de sécurité locales.

Le consul, Guido De Sanctis, circulait dans sa voiture à
Benghazi lorsque les tirs ont eu lieu, mais personne n’a
été blessé, selon Ansa.

Le consul rentrait chez lui au terme de son travail lorsque
plusieurs balles, qui auraient été tirées
à partir d’une autre voiture et étaient
dirigées vers le diplomate et son chauffeur, ont
touché le véhicule blindé, a indiqué Ansa.

Cet attentat survient quatre mois après l’attaque par
des islamistes du consulat américain à Benghazi,
au cours de laquelle l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye,
Chris Stevens, et trois autres Américains ont
été tués.

L’Italie, l’ancienne puissance coloniale, avait des rapports
étroits avec Mouammar Kadhafi avant le soulèvement
et l’intervention militaire occidentale qui ont
entraîné sa chute et sa mort.

L’Italie est le principal investisseur étranger dans
l’industrie énergétique libyenne.Elle a
tenté au cours des derniers mois d’établir de
bonnes relations avec les nouvelles autorités.

M. De Sanctis, 51 ans, est à Benghazi depuis le
début de l’insurrection contre Kadhafi en février
2011.Il doit quitter la Libye pour rejoindre sa nouvelle
affectation au Qatar la semaine prochaine.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*