Libye: plus de 20.000 migrants retenus de force à Sabratha

En Libye, plus de 20.000 réfugiés et migrants retenus dans des centres de détention ou prisonniers de trafiquants à Sabratha, fait savoir l’ONU.
Depuis la chute en 2011 du régime Kadhafi, Sabratha est devenue le principal point de départ de l’immigration clandestine, les passeurs profitant du vide sécuritaire.
Selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, les autorités libyennes détiennent plus de 14.500 migrants et réfugiés qui étaient auparavant aux mains des trafiquants à Sabratha et aux alentours de la ville.
L’institution onusienne rapporte que des milliers de migrants vivent dans des conditions choquantes à Sabratha qu’elle appelle un site de souffrance et d’abus humains.
Lire aussi: 97 Comoriens pris en otages en Libye  

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

6000 autres personnes sont toujours détenues par des trafiquants d’êtres humains, avertit l’organisation. 

 Par ailleurs, l’ONU soutient que les trafiquants ont fait de la ville de Sabratha un de leurs principaux centres après l’automne de l’ancienne règle Mouammar Kadhafi.
L’agence a indiqué que la plupart des réfugiés ont été victimes d’abus, y compris de violences sexuelles. 

Bbc

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*