L’ile d’Anjouan a connu ces derniers temps des pluies torrentielles qui ont fait des dégâts considérables

anjouanLe stade de Hombo, le pont Mirontsy, la décente de la pouzzolane entre autres font parties des conséquences survenues à cause de la pluie. Le rythme de la vie quotidienne est bien évidemment perturbé. Des embouteillages monstrueux, ainsi que l’insalubrité ont pris place dans la capitale Anjouanaise en l’occurrence Mutsamudu. Selon les indicateurs de la météo, les signaux d’alarmes persistent. Par conséquent, la population dans son ensemble reste en alerte et s’informe de l’évolution de la situation.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le sable, cailloux et pouzzolane qui engorgent Mutsamudu bloquent considérablement les allers et retours des Anjouanais de la capitale. Les agents d’entretien ont commencé à déblayer les routes mais la tâche s’annonce ardue tant les matériaux n’y sont pas à foison.

Ces intempéries peuvent avoir des conséquences bien plus fâcheuses tant l’eau courante est dans un piteux état. Ce qui peut favoriser l’avènement des maladies infectieuses. L’Etat en a pris pour son compte puisque la route nouvellement construite à Mutsamudu a couté bien plus d’un milliard de nos francs.intemperies

En tout cas les habitants peuvent compter sur l’abnégation des agents d’entretien qui comptent faire tout leur possible pour rendre consommable l’eau mais aussi désengorger les rues de la capitale. Ils appellent ainsi toute personne pouvant aidé à les rejoindre histoire d’avoir une main d’œuvre suffisante.

Med Youssouf / Journaliste Comores-infos

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*