Lingots d’or saisis à l’aéroport de Hahaya : la ministre malgache de la Justice a été reçue par les autorités comoriennes

Dans le cadre de l’affaire des saisies de trois lingots de quatorze kilogrammes d’or, le 24 mai dernier, et de plaques d’or de quarante-huit kilogrammes, quelques jours plus tard, par des limiers de la police aux frontières à l’aéroport de Hahaya, la ministre malgache de la Justice, Razanamahasao Christine, a fait le déplacement à Moroni et a été reçue par les autorités comoriennes, vendredi dernier.

Selon des sources concordantes, la garde des Sceaux malgache aurait formulé principalement deux demandes. D’une part, une demande d’extradition des deux ressortissants malgaches impliqués dans l’affaire des trois lingots d’or d’une valeur estimée à 200 mille euro (près de 100 million de francs comoriens). De l’autre, la récupération des soixante-deux kilos d’or qui ont été sortis clandestinement de la Grande-île.

Des sources proches du dossier affirment que les autorités comoriennes ont souhaité de la“patience“ de la part de leurs homologues malgaches. Une enquête judiciaire étant en cours, il semble que les autorités comoriennes attendent, avant de prendre de décisions, qu’elle face la lumière sur cette affaire. En attendant, les lingots d’or sont placés en lieu sûr à la Banque centrale. Par ailleurs, les autorités malgaches auraient confirmé les nationalités des deux trafiquants présumés des cinq lingots qui voyageaient à bord d’un jet privé et interceptés samedi 26 mai. L’un serait britannique et l’autre mauricien.

“Tous, affirme le site internet malgache “Madanews“, avaient comme destination finale l’Emirat de Dubaï“. A en croire le procureur général, les trafiquants présumés avaient bénéficié de la complicité de douaniers comoriens et malgaches et constituent “sans doute“ un réseau de contrebande. Reçue par le ministre de l’Intérieur, Hamada Abdallah, qui assure l’intérim du ministre des Relations extérieurs, Razanamahasao Christine, était accompagnée du consul malgache en Union des Comores, d’un haut cadre de la direction des douanes de Madagascar, d’un représentant de la direction malgache des mines et d’un représentant d’Interpol à Madagascar.

La ministre malgache aurait saisi l’occasion pour renforcer la coopération entre les deux pays. Contacté par Al-Watwan, samedi dernier, le consulat malgache n’a pas souhaité s’exprimer sur la visite de Razanamahasao Christine. “Elle va partir tout de suite pour l’aéroport“ s’est contenté de dire un conseiller du consul refusant tout commentaire sur le sujet. Des quotidiens malgaches soutiennent qu’une enquête judiciaire a, aussi, été ouverte à Madagascar pour faire la lumière sur cette affaire. Selon les chiffres du bureau des mines malgache, l’île rouge exporte officiellement 20 kilogrammes d’or chaque année.

 

Source: Alwatwan
Toyb Ahmed

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*