L’Observatoire des élections en action

wpid-screenshot_2016-02-08-09-56-13-1.png

A l’approche des prochains scrutins du Président de l’Union et des gouverneurs des iles, l’Observatoire des élections a organisé ce dimanche 7 février 2016 trois formations simultanées à Moroni, Mutsamudu et à Fomboni à destination de ses membres. Ces formations, animées par des formateurs nationaux de l’association, sont destinées aux observateurs nationaux qui vont être déployés sur le terrain dès le de but de la semaine prochaine pour procéder à la sensibilisation des électeurs et des électrices et à l’observation de la primaire de l’élection du Président de l’Union et du premier tour des élections de gouverneurs des iles du 21 février prochain. La réunion de formation portant sur la sensibilisation des observateurs de la Grande Comore a eu lieu à l’hôtel Retaj le Moroni au profit de plus de près de 60 observateurs nationaux.

image

Soucieux du bon déroulement des prochains scrutins, l’Observatoire des élections qui a obtenu un financement de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Union européenne, s’est engagé à renforcer ses effectifs pour renforcer la sensibilisation des électeurs et l’observation des prochains scrutins. Ces formations ont porté sur la mission d’observation des élections et les activités de sensibilisation électorale en vue d’accroitre le taux de participation de la population aux scrutins. Les outils qui seront utilisés lors de ces activités de sensibilisation (affiches, banderoles, flyers, prospectus…) ont été présentés aux participants. Les activités de sensibilisation porteront sur

–        La confection de spots publicitaires radio télédiffusées dans les medias publics et privés de l’Union et des îles ;

–        L’insertion d’encart publicitaire dans les journaux et les sites web ;

–        L’organisation des conférences débats pour sensibiliser les citoyens sur leurs droits et devoirs en matière électorale ;

–        La confection de prospectus et des affiches portant sur les droits et devoirs des électeurs et des candidats;

–        La confection et la diffusion á grande échelle d’une compilation des textes qui régissent les élections aux Comores ;

–        L’organisation des ateliers et de réunions de sensibilisation au profit des autorités de l’Union et des îles autonomes.

L’Observatoire des élections, est une association comorienne régie par la loi N° 86-006/AF du 30 mai 1986 et qui a été créée en janvier 2002. Il s’est donné pour objectifs notamment de veiller au bon déroulement des différentes élections, nationales régionales et municipales qui se déroulent aux Comores ou à l’étranger, en fournissant des observateurs nationaux et internationaux, en participant à la campagne médiatique en vue de sensibiliser les citoyens comoriens à s’inscrire sur les listes électorales et plus généralement en participant au renforcement de l’Etat de droit et de labonne gouvernance aux Comores.

En quatorze (14) ans d’existence, l’association, créée dans le pessimisme et les appréhensions, au lendemain de l’adoption de la nouvelle constitution du 23 décembre 2001, instituant l’Union des Comores, a réalisé plusieurs actions qui ont participé au renforcement de l’état de droit et labonne gouvernance dans le pays. Ces activités sont notamment : l’organisation des ateliers de formation et de conférences débats dans les médias publics, la participation à des forums nationaux portant sur la gouvernance, l’organisation et la supervision des missions nationales d’observation et de sensibilisation de toutes les élections qui se sont déroulées au niveau national depuis mars 2002 et qui ont permis la mise en place des nouvelles institutions de l’Union des Comores et la participation à des missions internationales d’observation.

L’association a contribué à lacréation d’une expertise internationale comorienne dans le secteur de l’observation des élections. Ainsi, l’Observatoire des élections a participé à des missions d’observation des élections législatives et présidentielles qui se sont déroulées notamment à Madagascar, au Togo à l’île Maurice en 2002, 2003, 2006 et 2013 avec le financement de l’Organisation Internationales de la Francophonie et la Commission de l’Océan Indien. Quatre de ses membres ont participé à des formations de formateurs d’un mois enAfrique du Sud (janvier et juin 2014) et d’une semaine au Cameroun  au mois novembre 2014).

Les activités réalisées jusqu’alors ont permis à l’association d’atteindre plusieurs de ses objectifs en dépit des multiples difficultés rencontrées. L’association a mobilisé et géré près de 155 millions de francs comoriens en quatorze ans d’existence provenant principalement des cotisations de ses membres et des subventions de ses partenaires qui sont l’Organisation Internationale de la Francophonie, le Programme des Nations Unies pour le Développement, de l’Union Européenne, de l’Union Africaine et l’Ambassade des Etats-Unis auprès de l’Union des Comores. Près de trente-six (36) rapports d’activités ont été établis et disséminés couvrant les missions d’observation et de sensibilisation de l’association. Les différentes recommandations formulées dans ses rapports ont permis aux différentes commissions en charge de l’organisation des élections, de corriger les anomalies et irrégularités constatées et d’améliorer l’organisation des élections.

L’association a toujours évolué dans une conjoncture politique difficile. Sa première accréditation à une mission d’observation d’une élection aux Comores a été obtenue à l’arrachée le 16 mars 2002 à 23h 00 à la veille des primaires de l’élection présidentielle du 17 mars 2002. En effet, les autorités intérimaires de l’époque soupçonnaient les membres de l’association d’être à la solde de l’opposition. Les faits ont montré par la suite que l’observatoire des élections n’était pas à la solde de personne et ses membres ont toujours accompli leurs missions respectives en toute indépendance.

L’Observatoire des élections a aussi contribué à la formation de ses membres qui sont devenus par la suite des hauts cadres de l’administration, des sociétés d’Etat, des établissements bancaires de la place et des organisations internationales.

L’Observatoire des élections qui dispose d’un personnel salarié, compte déployer, pour les scrutins du 21 février, près de 140 observateurs dont des «  observateurs fixes » dans certains bureaux de vote sensibles pour la première fois de son histoire dans les îles de Mwali, Ndzwuani et de Ngazidja. Il travaillera en étroite collaboration avec les autres organisations de la société civile.  L’Observatoire des élections, une association comorienne créée dans une conjoncture politique difficile marquée par le séparatisme et un pouvoir putschiste qui souhaitait s’éterniser au pouvoir, continue son bonhomme de chemin en accueillant de plus en plus de jeunes universitaires intègres au grand dam de ses détracteurs qui n’ ont pas cru à la pérennité cette initiative.

Comoresdroit

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*