En ce moment

L’occupation de l’ambassade des Comores à Paris faisait partie du plan de déstabilisation du pays

Contribution: Il y a les coups, les manifs, les mensonges et les fake news. Mais il y a les hommes qui étaient derrière ces scènes de manipulations depuis la France. Toyb Ahmed, Nourdine Mbaé et Saleh Assoumani ont été recrutés pour monter les mensonges sur Facebook et pousser les gens à la révolte. Combien ils ont eu ? On ignore les montants versés pour manipuler les gens. Mais on sait que les trois jeunes aiment l’argent facile.

Le jeudi 27 mars, les trois hommes ont annoncé sur leurs murs que l’aéroport est attaqué alors qu’on attendait l’atterrissage du vol d’Ethiopian. Il n’y avait rien à l’aéroport mais l’objectif était de fabriquer des fausses informations sur Facebook dans le but d’entretenir la peur, la psychose de guerre et pousser les gens à la révolte, au soulèvement. Finalement, rien ne s’est passé. Un sale boulot n’apporte rien que regrets.

Et puis, deux heures plutôt, les jeunes malheureux annoncent l’envahissement de l’ambassade des Comores à Paris, ils entrent à l’intérieur, prennent une personne en otage avant de quitter le bâtiment. Toyb Ahmed fait partie du mouvement de Campagnard en France. Dans cette prise d’otage, il y avait Galil Achirafi, le neveu de Campagnard. Finalement, ils n’ont pas pu atteindre leur objectif. La haine n’aboutit à rien.

Les trois facebookeurs annoncent l’attaque de la prison de Moroni. Ils annoncent la mort de Faissoil, de Naçer et Salim. Au lieu de compatir, ils attendent que les militaires se tuent davantage à Kandani parce que peu importe le nombre de morts, l’essentiel est de déstabiliser le pays, ils voulaient que le sang coule quel que soit le temps que cela va durer. Il n’y a que les vampires qui pensent à de tels scenarios. Toyb Ahmed, Nourdine Mbae et Galil Achiraf sont des vampires modernes. Ils continuent à polluer Facebook des mensonges. Jusqu’à quand ?

Mohamed Said, Moroni

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*