L’Union européenne dans l’œil du régime d’Azali Assoumani

Les temps changent vite lorsqu’on se rappelle des Assises nationales qui selon, le pouvoir en place, sont reconnues par le monde puisque la communauté internationale avait pris part. Aujourd’hui cette communauté en particulier l’Union européenne est dans le viseur d’Azali Assoumani et sa troupe. Dans le cadre de la réception ce matin d’un ministre délégué aux affaires étrangères japonais, selon un ministre ayant pris part aux discussions, les Comores ont sollicité l’accompagnement du Japon pour lutter contre l’envahissement des étrangers qui pêchent illégalement dans les eaux comoriennes. Inutile de préciser que cette demande est motivée par la volonté d’empêcher les Européens de s’enrichir dans les mers comoriennes en ce sens où, les relations sont loin d’être au beau fixe. Au cours de ce rendez-vous, il a été dit que le Japon contrairement aux autres, était prêt à apprendre aux Comoriens comment pêcher et non leur offrir le poisson. Le contrat de pêche avec l’Union européenne est sur la sellette.

2 commentaires sur L’Union européenne dans l’œil du régime d’Azali Assoumani

  1. Jamais, le Japon de ne va pas se mettre en conflit contre les Européens au profit des Comores, il ne faut faut pas le putschiste se trompe, le Japon ne mettra pas en jeu un marché de 750 millions de riches habitants (Européens) contre les 600 000 pauvres habitants Comoriens…

Répondre à Djinni Msirou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*