Lycée d’excellence Ngazidja : des bourses mensuelles de 50 000 francs par élève

Après un concours qui a requis la participation de presque 80 candidats dont les 65 sont reçus, le lycée d’excellence de Ngazidja a été officiellement inauguré Vendredi dernier à Ntsoudjini avec la présence du gouverneur Hassani Hamadi. Les cours ont démarré ce lundi pour 26 élèves en seconde, 19 en première et 20 en terminale. Il faut noter que les profils scientifiques sont privilégiés. Pour appartenir à ce lycée, il fallait valider le concours par au moins la moyenne de 12 sur 20. Le gouverneur Hassani Hamadi a déclaré que «  toutes les dispositions étaient prises pour faire de ce projet, un retentissant succès. À partir de là, nous allons le généraliser sur l’île en mettant en place un lycée par région à savoir le sud, le centre et le nord. Outre les professeurs de qualité qui vont intervenir dans cet établissement, l’accompagnement rigoureux des élèves, il faut ajouter que nous avons pris les dispositions pour remettre mensuellement la somme de 50 000 francs Comoriens à chaque élève de cette promotion ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

1 commentaire sur Lycée d’excellence Ngazidja : des bourses mensuelles de 50 000 francs par élève

  1. DES OBJECTIFS TROP ÉLEVES, LA PERFECTION, CES LYCEES SE CONDAMNENT A NE PAS POUVOIR ALLER AU BOUT DE SES RESULTAT.

    Les bonnes intentions qui tiennent que quelque temps par ce que vous n’avez pas pris le temps de réfléchir, est une aporie. Vouloir autre chose que ce que l’on est ou aller au delà de ses propres moyens est une faute morale. Un gouverneur qui repense de grands projets, mais incapable de tenir ses engagements est une tromperie manifeste. On voit que l’enseignement aux Comores est de piètre qualité, faute d’une maîtrise des fondamentaux. Et les professeurs perçoivent leurs salaires dans des conditions que l’on connaît. Vous ne pouvez pas construire un lycée d’excellence alors que l’enseignement se retrouve dans un état mourant. Bien sûr, il faut rêver dans la vie. Mais, il y a une différence entre ce que l’on est et ce que l’on devrait être. Nous constatons que beaucoup de comoriens disposent des voitures de haute gamme alors qu’il n’y a pas de route. Ils ont des smartphones, et n’ont pas l’électricité pour recharger ces téléphones. Pour quoi les comoriens marchent avec la tête ?

    Vous avez des professeurs de qualités, mais malheureusement ils n’ont pas les moyens requis pour exercer correctement leur métiers. Il faut dire que l’excellence se commence dès l’école primaire.

    Donc, se prétendre à l’estime de soi alors que l’on n’a même pas les biens vitaux, est un rêve sans issue. Certaines préfectures sollicitent l’aide de la diaspora pour acheter des matériels.
    Et au même moment le gouverneur vote un budget d’excellence. C’est la première fois qu’une personne veut atteindre le sommet d’une montagne sans passer par le bas.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*