Madagascar : Air Force Two s’envole vers les Etats-Unis

A Madagascar, l’avion le plus politique du pays a été vendu. Air Force Two, l’avion présidentiel de l’ancien chef d’Etat, Marc Ravalomanana, s’est envolé hier pour la Tanzanie. Il doit rejoindre les Etats-Unis où réside son nouveau propriétaire, une entreprise de casinos américaine. C’est donc la fin d’un long feuilleton : en 2009, l’achat de l’appareil de luxe avait précipité la chute de l’ancien président.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Il aura donc fallu plus de trois ans et demi pour vendre Air Force Two. L’avion controversé a été cédé pour près de 25 millions de dollars, moins de la moitié de son prix officiel d’achat. Mais selon le ministre des Finances, il y avait urgence. Cloué sur le tarmac de l’aéroport de la capitale, l’appareil s’abîmait.

Surtout, cette vente devenait une nécessité politique. Acheté en 2008 par le président, Marc Ravalomanana, l’avion a coûté 60 millions de dollars à l’Etat malgache. Très vite, pour l’opposition, il devient le symbole de l’indécence du pouvoir en place et l’un des éléments déclencheurs du coup d’Etat de 2009. A ce moment là, Andry Rajoelina, l’actuel président de la transition promet « de se débarrasser d’Air Force Two pour permettre aux Malgaches de manger trois fois par jour ».

Pour lui aujourd’hui, cette vente est une heureuse opération. L’argent devrait renflouer quelque peu les caisses de l’Etat privé des aides internationales. Surtout, il pourrait aider à organiser les élections présidentielles et législatives. Prévues pour mai prochain, leur coût est estimé à 71 millions de dollars. Il manquait jusqu’alors près de 40 millions.

RFI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*