Madagascar: Ils sont partis faire des études, et ils (elles) sont revenus parents

​Opinion libre:

90%, c’est le pourcentage de ces jeunes comoriens qui partent fièrement faire leurs études à Madagascar. Ces étudiants reviennent souvent en couples et d’autres avec des bébés. Une phénomène qui inquiète nombreuses familles, qui sont sous le choc du retour au pays de leur enfants. Quant au gouvernement, aucune inquiétude. 
Les études à Madagascar pour la plupart des étudiants comoriens n’apportent rien. La majorité revient malheureux avec des formations inadaptées aux besoins de notre société.

Illustration
Illustration

J’interpelle le gouvernement afin de maîtriser l’enseignement post Bac. Il y’a besoin d’urgence d’une orientation professionnelle et scolaire dès le collège. L’ignorance des métiers avant le baccalauréat crée un vide chez lés étudiants et rend le pays faible en matière d’éducation et de profession. 

Mohamed Bacar

2 commentaires sur Madagascar: Ils sont partis faire des études, et ils (elles) sont revenus parents

  1. Heureusement qu’ ils reviennent à leurs diplômes  » BAC +ENFANTS  » ceux qui partent à Madagascar .
    Mais les Comoriens ne font que pondre des enfants partout ou ils se rendent sans avoir la moindre souci de les élever , de les nourrir voire de s’occuper de leur éducation .
    Combien d’ étudiants comoriens ont abandonnés leurs progénitures au Maroc , si bien qu’ en 2012 le ministre des affaires étrangères Marocains s’est révolté auprès de l’ Ambassade de Comores au Maroc de ne rien faire pour retrouver les parents de ces enfants abandonnés au Maroc et livrés à eux memes dans la natures: des délinquants.
    Ces pauvres enfants sont des innocents et n’ ont pas demandé à venir au monde pour que des parents irresponsables les abandonnent comme de la bétail .Si un enfant est un Don de DIEU, il faut s’ en occuper correctement et lui assurer un avenir meilleurs , mais ne pas se rejouer d’ avoir fait un enfant dans tel ou tel parti du monde et de l’ abandonner .
    A Mayotte, ils sont tous devenus des délinquants et les parents comoriens irresponsables se cachent derrières pour dire qu’ ils ont étaient expulsés sans leurs enfants , or ils ont l’ habitude de faire faire des enfants et les livrer à la nature en disant que Dieu s’ en occupera . Ces ne sont pas non plus des soi-disant « des enfants isolés  » puisque leurs parents retournent tous le 3 en jours de leur expulsions . . Leur premier objectif à Mayotte c’ est être régularisé et pourquoi en faire plusieurs en les laissant manger dans nos poubelles alors que meme avec un seul enfant , on peut être régulariser .
    Maintenant ces parents récoltent les fruits de leur vantardise et de leur irresponsabilité face ces délinquants qui leurs exigent de l’ argent, des cigarettes et de quoi vivre puisqu’ils se rencontrent qu’ils sont devenus des déchets de notre société et remplissent notre prison de Majicavo .

  2. c’est une caricature pure et simple:je connais beaucoup d’anciens étudiants revenus de Mada sans être en couple et sans enfant!les études inadaptées pour les comores c’est pas le propre des formations à mada et on va pas me dire que l’université des comores forme les jeunes à un métier!arrêtez vos histoires réductrices! en tous cas j’ai pas fait mes études à mada où OUTSAHAWO WASOME WAWO OUSOMA;WATSAHO WAROMBANE WAWO OUROMBANA

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*