Main coupée : les premiers responsables sont les militaires qui ont pris la fuite

L’enquête continue pour retrouver tous les responsables de l’acte barbare. Un militaire a eu la main coupée hier, il était avec ses collègues qui ont pris la fuite devant les hommes cagoulés et armés de machettes.

La question que tout le monde se pose, pourquoi les militaires n’ont pas fait usage de leurs armes et pourquoi ils ont abandonné leur camarade ? Sont-ils complices ? Peut-on parler de désertion et de trahison ?

Ce qu’on peut retenir de cet acte barbare, les militaires ne sont pas solidaires et si ils ont pris la fuite devant des hommes armés de machettes, ils abandonneront le pays en cas d’attaque.

S.M

3 commentaires sur Main coupée : les premiers responsables sont les militaires qui ont pris la fuite

  1. Je vous assure que tous les actes ignobles qui se produisent aux Comores sont commendités par Azali et kiki,surtout il ne faut pas être bête les comoriens…

  2. Attention Mr Ahmed Omar , Ces sont des Musulmans . Et de nature dans l’ union des Comores , ils sont plus musulman que les Maorais .kafir.
    Memes les militaires Comoriens pratiquent l’islam moderne en buvant régulièrement de l’ alcool et en fumant du tangué .

  3. De nature, le comorien est sans doute le peuple le plus peureux au monde, qu’ils soient armés ou pas. Pour contrer cette peur, un petit nombre de militaires (20%)sont des buveurs d’alcool réguliers voire de bangué ; c’est connu !

Répondre à Baggio Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*