Maison d’arrêt de Moroni : Aucun assassin parmi les 32 prisonniers évadés

32 personnes se sont évadées de la Maison d’arrêt de Moroni le jeudi 28 mars dernier. Sur les 32 décampés, il y avait 12 condamnés pour vols, 10 pour agressions sexuelles, 5 personnes impliquées dans l’affaire du sergent Ali Radjabou, deux autres pour menace de mort, une personne pour des actes impudiques et une personne sur l’affaire du coup d’Etat avorté. Il n’y avait aucun assassin», a détaillé le gardien en chef de la Maison d’arrêt de Moroni, Ahamada Oussouf, dit Kassim.

Cinq jours après l’évasion d’une trentaine de prisonnier, le garde en chef de la Maison d’arrêt de Moroni Ahamada Oussouf, dit Kassim a fait savoir, à travers un entretien avec Al-watwan, qu’il n’y avait aucune criminelle sur les évadés. Pour écarter le doute a ceux qui disent que Mboussouri alias Mafura serait parmi les évadés, Kassim tient à éclairer la population que «Mafura est toujours en cellule à Chambre B. Il a préféré rester que de s’enfuir. Il m’a dit qu’il serait en danger à l’extérieur qu’en prison».

Le garde en chef de la prison de Moroni a ensuite montré qu’il y avait une trentaine de personnes qui a pris la fuite en profitant de l’évasion du commandant Faiçal Abdousalam.
Le grand vigil a aussi montré le statut pénal des différents prisonniers évadés. «32 personnes se sont évadés de la maison d’arrêt de Moroni le jeudi 28 mars dernier. Sur les 32 évadés, il y avait 12 condamnés pour vols, 10 pour agressions sexuelles, 5 de l’affaire du sergent Ali Ali Radjabou, deux condamnés pour menace de mort, une personne pour des actes impudiques et une autre personne de l’affaire de coup d’Etat. Il n’y avait aucun tueur», a détaillé Kassim précisant que sur les 32 évadés, 31 ont été incarcérés dans le «département de Chambre B».

Concernant l’autre département dénommé Epp (Etablissement pour les prisonniers politiques) seule le commandant Faiçal s’est évadé.

Le chef de la sécurité de la prison de Moroni a informé qu’il y a deux personnes qui ont déjà été appréhendées et réintégré leur cellule. Le gardien en chef a annoncé que le procureur a lancé la recherche de ceux qui sont en cavale. Ahamada Oussouf a tenu à remercier les autorités pour avoir renforcé la sécurisation de sa maison. «Je remercie les autorités. Depuis le jour de l’évasion, on m’a envoyé des gendarmes pour renforcer la sécurité. Je sais qu’avec les nouveaux dispositifs de sécurité, rien ne nous échappera», s’est-il réjoui appelant les Comoriens et ceux qui vivent aux Comores à ne pas avoir peur concernant les prisonniers criminels.

Chamsoudine Said Mhadji / Alwatwan

1 commentaire sur Maison d’arrêt de Moroni : Aucun assassin parmi les 32 prisonniers évadés

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*