Maître Larifou et Baco nous dansent la samba contre sambi

Bravo maîtres Larifou et BACO ! Rien que par vos engagements personnels, mes deux maîtres du ´´droit´´, la cause est perdue d’avance comme toutes les affaires que vous avez eues à défendre jusqu’ici. Votre premier échec est celui, cuisant celui-ci, de vos insuccès politiques successifs. Et s’en est pas fini car vous vous foutez toujours dans des dossiers occultes sans conviction ni assurance. Dites moi, cher ami Larifou que les 40 milliards détournés par Azali que vous avez révélés aux Comoriens et appuyés par les révélations du Quai d’Orsay sont moins incriminables, moins attaquables que les spéculations et allégations d’une enquête parlementaire tronquée, partiale diligentée par un pouvoir qui veut camoufler ses propres détournements actuels et à venir ?

Moi, je suis plus intéressé que quiconque dans ces détournements et de la loi que de l’argent. Je veux tout savoir et surtout, que toute la vérité soit étalée sur un immense tapis à ciel ouvert.

Mais comment comprendre et comment donner crédit à une enquête qui a tenu à l’écart Abou Achiraf, le principal interlocuteur des acheteurs de ces passeports, le premier marchand des valises conteneurs. Comment comprendre que beaucoup de gens concernés de près et de loin par ces ventes hier comme aujourd’hui sont écartés voire ignorés par l’enquête et seuls ou presque, Ahmed Abdallah Sambi et moi-même sommes indexés, visés ?

Non, votre affaire est pipée et votre engagement prononcé et avancé, au service du pouvoir Azali, ne
prélude qu’à des « conneries
« et discrédite votre opération avec les jeunes de la CRC contre Sambi.

Un conseil mes chers maîtres des causes perdues, faites très attention. Le peuple vous suit et vous regarde.

Maîtres, servez les causes justes et arrêtez de gesticuler et de jouer aux girouettes et aux cassandres ça ne vous réussira jamais et ceux que vous servez vous rient sous cape.

Mhoumadi Sidi Ibrahima

2 commentaires sur Maître Larifou et Baco nous dansent la samba contre sambi

  1. Ce mendiant pseudo d’avocat mis en échec par le fisc français , ne reculera devant rien , il est même prêt à être sodomisé par Azali pour avoir une somme considérable d’argent pour espérer sauver de ce qu’il na pas pu sauvé comme reste de cabinet d’avocat à la Réunion , ce Ridja n’est rien qu’un minable mendiant sans honneur ni dignité , et pour Baco ou bien Bacoco , lui, croit qu’être avocat c’est de jouer au plus offrant , un jour que Adjali assoumani va engrosser sa fille , Baco reviendra à la raison et aux principes fondamentales du métier d’avocatqu’il ignore , je me demande qu’elles il est sorti avocat , pauvre imbécile , c’est comme être médecin uniquement pour l’argent et non pour sauver des vies , des pseudo d’avocats sans étthique professionnel , honte à vous bande de guignoles .

  2. Larifou et Baco font honte au métier d’avocat pourtant ils ont porté serment au respect ce cette ample robe noire. Nos deux juristes s’habillent en Azali, s’alimentent en Ambari , se chaussent en Idaroussi et recyclent leurs capacités en droit d’aumône en Kiki de la républic, Me Larifou, en attendant que tu sois nommé bientôt ministre ridicule, pourrais-tu demeurer bien explicite au sujet de 40 millions d’euros Que tu as accusé Azali avoir voler à l’etat Comorien? Hier, il est voleur notre président, le lendemain il est fréquentable. La mendicité maitre , a ses limites. Bravo!

Répondre à Dounaid Abasse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*