Mali : le nouveau Premier ministre Cissoko a formé son gouvernement

15 décembre 2012

Mali : le nouveau Premier ministre Cissoko a formé son gouvernement

Le nouveau Premier ministre malien Diango Cissoko (d) et son prédécesseur Cheick Modibo Diarra, à Bamako, le 13 décembre 2012 ©AFP

BAMAKO (AFP) – (AFP)

Le nouveau
Premier ministre malien Diango Cissoko, nommé mardi
après l’éviction de Cheick Modibo Diarra sous la
pression d’officiers putschistes, a formé son
gouvernement, selon un décret lu samedi soir soir
à l’antenne de la télévision publique malienne.

Le ministre de l’Economie, Tiénan Coulibaly, le ministre
de la Défense, le colonel Yamoussa Camara, et le
ministre des Affaires étrangères, Tiéman
Coulibaly, membres du précédent gouvernement,
restent en poste, selon ce décret du président par
intérim Dioncounda Traoré.

En plus de la Défense, l’ex-junte militaire,
dirigée par le capitaine Amadou Haya Sanogo, à
l’origine de la démission forcée de Cheick Modibo
Diarra, conserve trois autres ministères, dont celui la
Sécurité intérieure.

Les trois régions du Nord du Mali, contrôlées
depuis huit mois par des groupes islamistes armés
liés à Al-Qaïda, sont davantage
représentées, avec trois ministères supplémentaires.

Par ailleurs, la nouvelle équipe gouvernementale
comprend des représentants des principaux regroupements
politiques maliens.

M. Cissoko a été nommé mardi par le
président Traoré après l’éviction de son
prédécesseur, l’astrophysicien Cheick Modibo
Diarra, sous la pression d’officiers putschistes menés
par le capitaine Sanogo.

Ces officiers avaient renversé le 22 mars le
président Amadou Toumani Touré par un coup d’Etat
ayant précipité la chute du nord du pays aux mains
de groupes islamistes qui l’occupent entièrement depuis
juin et y imposent une interprétation rigoriste de la charia.

La communauté internationale, qui espère un
« nouvel élan » à Bamako, avait appelé
Diango Cissoko à former rapidement un véritable
gouvernement d’union nationale pour mettre fin à la
crise politique et faciliter ainsi une intervention
armée internationale qui, avec l’aval de l’ONU, aura
pour mission de libérer le Nord de l’emprise islamiste.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*