Mali : l’ex-Premier ministre Diarra interdit de sortie du pays selon sa famille

30 décembre 2012

Mali : l’ex-Premier ministre Diarra interdit de sortie du pays selon sa famille

Un capture d’écran lors d’un discours de l’ex-Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra, sur la télévision officielle malienne le 11 décembre 2012 ©AFP

BAMAKO (AFP) – (AFP)

Un membre de
la famille de l’ex-Premier ministre malien Cheick Modibo
Diarra a affirmé à l’AFP à Bamako que M.
Diarra était interdit de sortie du pays par le chef des
putschistes du 22 mars, le capitaine Amadou Haya Sanogo, ce
qu’a démenti le porte-parole de l’officier dimanche.

« Cheick Modibo Diarra, malade, ne peut pas quitter le
Mali pour se soigner parce que le capitaine Amadou Sanogo
(chef des putschistes du 22 mars, NDLR) a mis un veto à
son départ », a déclaré à l’AFP
Mohamed Diarra, de la famille de l’ex-Premier ministre qui
souhaite se rendre en France.

« Il est vraiment malade.Il a des problèmes aux
poumons.Et depuis quelques jours, il a une boule visible au
niveau de la clavicule droite.Ca lui fait mal.Mais le
capitaine Sanogo lui interdit tout départ pour des
soins », a-t-il ajouté.

Selon ses proches, M. Diarra avait prévu de partir pour
Paris le 10 décembre afin d’y passer un contrôle
médical lorsqu’il a été brièvement
arrêté puis poussé à démissionner
le 11 décembre sous la pression du capitaine Amadou
Haya Sanogo, chef des auteurs du coup d’Etat militaire du 22
mars au Mali.

Un ancien collaborateur de M. Diarra, qui lui a rendu visite
vendredi, a également parlé à l’AFP de
l’excroissance visible sur sa clavicule.

« On ne sait pas si c’est une tumeur.En plus de ça,
il y a ses problèmes de poumons.Mais pour le moment,
le capitaine Sanogo lui a interdit de quitter le Mali »,
a dit ce collaborateur.

Le capitaine Sanogo n’a rien à avoir avec une
éventuelle mesure visant l’ancien Premier ministre, a
assuré son porte-parole, le capitaine Amadou
Konaré, dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Le président du Comité militaire de suivi de
la réforme des forces de défense et de
sécurité (du Mali), le capitaine Amadou Haya, a
appris par voie de presse qu’il a empêché l’ancien
Premier ministre de voyager.(…) Il apporte un
démenti à ces allégations », déclare
le capitaine Konaré.

Il « ne s’implique pas dans la gestion des affaires de
l’Etat », et le comité qu’il dirige « dément
(…) son implication dans une quelconque mesure que ce soit
dans le cadre de la gestion de l’Etat », affirme-t-il.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*