Mamadou promet de l’électricité et de l’eau après son élection

wpid-screenshot_2016-02-03-15-24-14-1.png

Dans ses engagements Mamadou promet de fournir de l’électricité et de l’eau après son élection mais en tant que vice-président il n’a rien pour arranger la situation. Vous trouverez ci dessous son engagement.

ENGAGEMENT N°2 : STABILISER LA FOURNITURE D’ÉLECTRICITÉ ET DE L’EAU SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE

L’énergie est un enjeu fondamental du développement économique et social, et la protection de l’environnement. Dans ce domaine, nous allons mener une politique volontariste dont l’objectif sera de mettre fin aux multiples crises énergétiques que connaît le pays et lancer un vaste chantier d’exploitation des différentes sources d’énergie.

Nous allons tout d’abord trouver les ressources nécessaires pour stabiliser la situation actuelle et répondre au mieux aux be­soins énergétiques tout en rétablissant les standards de ges­tion des sociétés nationales d’électricité (Ma Mwe et EDA)

Ensuite, nous allons augmenter la capacité de production électrique en :

    – Accélérant la livraison de la centrale thermique au fuel lourd
    – Mettant en œuvre le grand pro­jet d’énergie solaire pour l’électrification de l’île de Mohéli
    – Combinant l’énergie solaire et hydrau­lique pour la fourniture de l’énergie à Anjouan

Ces projets ont déjà été négociés, les financements disponibles et seront opérationnels à partir du troisième semestre 2016.

Après la stabilisation de la fourniture d’électricité et de l’eau, l’objectif stra­tégique à moyen terme sera le développement de la géothermie, énergie propre et renouvelable permettant de sortir définitivement de la crise de l’énergie.

Les financements ont été identifiés et négo­ciés et seront disponibles à partir de 2017.

L’amélioration de l’accès de nos concitoyens à l’eau po­table et à l’assainissement constitue une priorité absolue.

image

Dans ce cadre, les mesures appropriées seront prises pour assurer l’approvisionnement régulier en eau potable dans les grandes agglo­mérations comme Moroni et pour que le taux d’accès à l’eau potable et à un service d’assainissement hygiénique, aujourd’hui respectivement de l’ordre de 15% et 5% atteignent 60% et 40%, respectivement dès 2017.

L’équipe de Mamadou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*