Mamadou visite les sinistrés de Wella Hamahamet

mamadou

Le vice président en charge des finances a effectué une visite surprise, dimanche 24 avril dans l’ après-midi à Wella Hamahamet. Dans ce village touché par le cyclone du mois de mars dernier, Mohamed Ali Soilih, a constaté avec le préfet de la région, la dégradation de la digue débordée par l’eau de mer. D’après une source sûre, la construction du barrage a été  évaluée plus de 100.000.000fc.

Dès son arrivé sur place, le vice président en charge de finances a été accueilli à Wela, par  le chef du village et le maire. « Ils sont  allés faire une visite du village surtout au bord de la mer pour constater tous les dégâts », nous confirme au téléphone un habitant de ce village qui était sur place.

Accompagné du préfet du Hamahemt  Mohamed Ali Soilih, a pu contacter au cours de cette visite d’une heure, « la vraie situation de la destruction totale de la digue » qui, selon notre interlocuteur, a été estimée à plus de 100.000.000fc. « Pour l’instant, une idée d’organiser une cérémonie religieuse (connue sous le nom de MADJLISSE), est mise en place  par la population de cette localité », nous relate t-il.

Et d’après  notre interlocuteur, cette  cérémonie  est soutenue par la diaspora de la région Hamahamet avant d’être prise en considération par celle de Ngazidja en général. Parce que  la montée du niveau de la mer est favorisée par les effets de changements climatiques. « La construction d’un barrage nécessite au préalable d’une étude impact environnementale pour éviter des éventuels désastres », trouve Said Hamada Mdziani, ancien maire de M’béni.

Mamadou, promet  d’envoyer cette « épineuse  question »  aux autorités compétentes. « Je vais réfléchir et vous apporter une réponse le plus vite possible », aurait indiqué  le vice président natif de cette région d’Hamahamet.  Pour lui, cette histoire est lourde et il ne peut pas se prononcer avant qu’il ne soit pas arrivé aux autorités titulaires de cette question.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*